Tevaiti-Ariipaea POMARE, ministre de l’Économie, du Budget et des Finances, en charge des Énergies, et Odette HOMAI, présidente de la commission de l’Équipement, de l’Urbanisme, de l’Énergie et des Transports terrestres et maritimes à l’Assemblée de la Polynésie française (APF), ont visité les infrastructures de EDT-Engie de la Punaruu, le mardi 13 février.

Après avoir adressé leurs vœux aux équipes de EDT-Engie, le ministre et la représentante de l’APF ont visité le générateur virtuel Putu Uira, outil de production contribuant à sécuriser le réseau électrique et à réduire les consommations de gazole depuis sa mise en service en 2022.

La visite s’est poursuivie dans la centrale électrique Emile Martin, afin de présenter les moyens de production thermique ainsi que le centre de dispatching. En particulier, EDT-Engie a présenté les évolutions récentes (passage au gazole, abaissement des minimums thermiques, Putu Uira, etc) et à venir (placement de l’hydroélectricité, Plan Punaruu 2025, mise en service de la boucle nord, etc.), ainsi que leur impact sur le pilotage des moyens de production.

En outre, cette visite a été l’occasion de faire un point sur le raccordement des futures fermes solaires, installations dont l’arrivée sur le réseau électrique risque d’impacter les gestionnaires de réseaux EDT-Engie et Société de Transport d’Énergie électrique en Polynésie (TEP) sur le plan technique et économique. Des discussions doivent se tenir entre ces deux opérateurs sur la manière dont l’énergie produite par ces fermes transitera par leurs réseaux respectifs.