Tournée aux Tuamotu : le Président à Rangiroa

2019-05-06T14:35:54+00:005 mai 2019|

Après Mataiva et Tikehau la veille, le président et sa délégation gouvernementale se sont rendus, samedi, à Rangiroa. Le maire de Rangiroa et son conseil municipal ont ainsi accueilli le président Edouard Fritch et ses ministres, samedi matin, à Tiputa.

Sur le quai de Tiputa, les artisans, les enfants et de nombreux habitants de Tiputa étaient présents pour des chants, des orero et des hymnes. La première cérémonie s’est déroulée au nouveau fare pour les artisans de Tiputa, construit par le Pays. L’ancien fare, situé sur le quai, était devenu vétuste.

La délégation gouvernementale et le conseil municipal de Rangiroa ont ainsi inauguré ce nouveau fare. Ce qui caractérise l’artisanat paumotu, c’est avant tout la beauté et la grande variété des coquillages qui permettent la confection de colliers ou de ras de cou de toute splendeur. Les artisans de l’île font également un beau travail sur le tifaifai.

Avec la grande fréquentation touristique de Rangiroa, la production artisanale constitue une activité importante pour le secteur du tourisme sur l’île. Le président Fritch a souligné le dynamisme de la fédération artisanale Patuatini te Hau Marumaru de Tiputa, qui rassemble plusieurs femmes. « L’artisanat est une activité qui permet aux familles d’avoir un complément de revenus intéressante pour subvenir aux besoins de la famille. A ce titre, il est utile que le gouvernement vous soutienne en vous facilitant l’exposition et la vente de vos objets artisanaux », a indiqué le Président.

Après le fare des artisans, le maire et le gouvernement ont inauguré une unité de production d’huile de tamanu et d’huile vierge de coco. Le maire de Rangiroa a souhaité lancer cette petite unité afin de susciter des vocations chez les jeunes de l’île, l’atoll de Rangiroa disposant de grandes ressources primaires en cocos et en graines de tamanu. L’huile vierge de coco est d’une qualité exceptionnelle. C’est un produit d’avenir qui à terme, pourrait se substituer au coprah et à l’huile de coprah en termes de revenus pour la population.