Teva Rohfritsch rencontre Jérôme Fournel, nouveau Directeur général des Finances Publiques

2019-05-29T10:14:09+00:0029 mai 2019|

Le Vice-président de la Polynésie française, ministre de l’Economie et des Finances, Teva Rohfritsch, a rencontré Jérôme Fournel, nouveau directeur général des finances publiques, qui a été nommé en avril dernier.

Cette rencontre a été l’occasion de remercier l’Etat de son appui important, particulièrement dans son action en soutien au développement économique du Pays au travers de ce dispositif fiscal, seul outil d’intervention national en appui aux projets des entreprises de Polynésie française.

Le Vice-président a pu dresser un panorama de l’économie polynésienne et faire un état des lieux des procédures d’instruction et d’échanges d’information entre les administrations du Pays et de l’Etat, à l’échelle locale comme nationale mais aussi parcourir les priorités sectorielles fixées par le gouvernement de la Polynésie française dans un cadre stratégique de reconversion de l’économie polynésienne.

Teva Rohfritsch a souhaité ainsi mettre en lumière les filières prioritaires au regard des politiques publiques déployées par la Polynésie française : le tourisme hôtelier comme maritime, le transport aérien et le transport maritime, la pêche hauturière, l’économie bleue au sens large, le logement ou encore l’économie numérique ont été évoqués au cours de l’entretien particulièrement nourri.

Conformément aux souhaits de Gérald Darmanin suite à son passage au Fenua, le Vice-président a remercié le Directeur général des finances publiques (DGFIP) pour la bonne mise en œuvre des moyens ces derniers mois qui ont permis d’améliorer les échanges entre les divers acteurs concernés au fil de l’instruction des dossiers, notamment pour jalonner le temps administratif de traitement et les délais requis pour une décision finale.

Teva Rohfritsch a bien entendu rappelé le souhait du Gouvernement polynésien de veiller autant que nécessaire à la bonne utilisation des aides publiques nationales ainsi investies au Fenua, tout en veillant à une bonne cohérence entre les dispositifs nationaux et la défiscalisation.