Séminaire prospectif de la politique de l’habitat

2020-09-25T18:15:11+00:0025 septembre 2020|

Le ministre du Logement et de l’Aménagement, Jean-Christophe Bouissou, et la Délégation à l’habitat et à la ville (DHV) ont organisé, vendredi, un séminaire prospectif dans le cadre de l’élaboration de la politique publique de l’habitat de Polynésie française.

La Polynésie fait face à des défis de taille en matière d’habitat, du fait des coûts élevés dumarché immobilier et foncier et des besoins importants pour les ménages: jeunes couples souhaitant décohabiter, actifs recherchant un logement près de leur lieu d’emploi, personnes âgées nécessitant un habitat adapté, ou encore ménages de retour sur leurs iles d’origine. Le ministre du Logement a souhaité apporter des réponses à ces problématiques. Ainsi, dans la continuité des travaux du SAGE, le ministre a engagé l’élaboration de la politique publique de l’habitat.

Lors du séminaire de lancement organisé le 11 octobre 2019, les enjeux de l’élaboration de la Politique publique de l’habitat ont été présentés à l’ensemble des partenaires concernés, publics et privés. L’objectif principal est de constituer une stratégie globale sur 10 ans permettant de programmer des réponses concrètes pour satisfaire la demande en logement en Polynésie en tenant compte des modes de vie et des aspirations des ménages.

Dans le cadre du séminaire prospectif organisé vendredi, les principales conclusions du diagnostic de la situation de l’habitat ont été présentées. Ce diagnostic se fonde sur les données statistiques collectées auprès des organismes partenaires et sur de nombreux temps d’échanges avec les acteurs du secteur, afin de disposer d’éléments qualitatifs indispensables sur les modes d’habitat et les besoins des populations. Une démarche de concertation étroite avec les tavana de l’ensemble des cinq archipels a ainsi été développée: des questionnaires envoyés aux communes, des réunions individuelles et visio–conférences avec les communes des archipels les plus éloignés.

Le séminaire prospectif a également donné lieu à un travail de co-construction avec les différents participants sur les besoins par archipel, tant en ce qui concerne l’amélioration des conditions d’habitat pour les 10 prochaines années, que les besoins spécifiques de chaque archipel à prendre en compte pour la production de nouveaux logements.

La mission d’élaboration assurée par MERC/AT – Groupe CITADIA- Scet, sous le pilotage de la Délégation à l’habitat et à la ville, se poursuivra ces prochains mois avec la précision des orientations stratégiques et la définition du programme d’action à la fin de l’année 2020. Cette politique publique de l’habitat viendra ainsi conforter et préciser les orientations définies dans le cadre du Schéma d’Aménagement Général (SAGE), dont elle constitue un pilier opérationnel et aussi une étape cruciale dans le Plan de relance CAP 2025.

 

//