Séminaire des comités du tourisme

2020-02-12T08:55:42+00:0012 février 2020|

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, et la présidente du conseil d’administration de Tahiti Tourisme, Maïlee Faugerat, ont participé, mardi, à la première journée du séminaire des comités du tourisme qui se déroule les 11 et 12 février au sein de l’hôtel Tahiti Nui, à Papeete.

Cette rencontre, organisée deux fois par an par Tahiti Tourisme, à l’issue du Salon du Tourisme, regroupent les 21 comités du tourisme polynésiens, ainsi que les 2 associations de commerçants, Papeete Centre Ville et Uturoa Centre Ville. Ils étaient particulièrement mobilisés lors cette réunion avec une première participation du comité de l’île de Mataiva et la présence, en qualité d’observateur, d’un représentant de la municipalité de Mahina qui a pour ambition de créer son propre comité du tourisme, la commune disposant d’atouts historiques, culturels et naturels qu’elle souhaite mettre en valeur.

Ces rencontres sont l’occasion d’évoquer les programmes d’actions des comités, leurs attentes, les difficultés auxquelles ils sont confrontés mais aussi d’échanger sur leurs expériences, leurs projets, et les événements qu’ils organisent. Les bénévoles de ces associations, acteurs du tourisme de leurs îles, assurent l’information, l’accueil et l’animation à destination des visiteurs. Pour les îles qui sont des escales des paquebots qui sillonnent la Polynésie tout au long de l’année, les comités assurent également l’accueil des croisiéristes.

En première partie du séminaire, les équipes de Tahiti Tourisme ont présenté la nouvelle représentation du groupement sur les marchés Australie-Nouvelle Zélande ainsi que l’agence de communication sur laquelle Tahiti Tourisme appuiera sa campagne de communication à l’internationale à compter de 2021. L’agence CIRCUL8 s’est démarquée par son étude approfondie de la stratégie de développement touristique de la Polynésie française, l’analyse détaillée des besoins de la destination ainsi que par l’évolution qu’elle propose de donner à la campagne tout en assurant une certaine continuité avec celle déployée depuis 2016, « The Islands of Tahiti embraced by Mana ».

Tahiti Tourisme a également partagé son calendrier des événements 2020 qui sera notamment marqué par l’organisation du ParauParau Tahiti, en mars 2020, et la conférence annuelle des représentants du groupement sur les marchés extérieurs, en septembre prochain. Enfin, les objectifs et la méthodologie retenus dans le cadre de l’étude lancée par le groupement en janvier dernier afin d’améliorer le fonctionnement ainsi que l’organisation des comités ont été présentés.

Le séminaire a aussi été l’occasion de présenter Fāri’ira’a Manihini 2025, la future feuille de route du tourisme polynésien dont les travaux ont été lancés officiellement en septembre dernier, la stratégie de développement touristique 2015-2020 arrivant à son terme cette année. Cet événement a suscité un véritable engouement, et une large participation des acteurs et de la plupart des forces vives, tant issue de la sphère privée, des responsables publics, des communes, que de la société civile.

L’ambition, la ligne directrice, portées par le ministère du Tourisme, sont celles d’un tourisme inclusif, au service d’un développement responsable et d’une croissance partagée, qui permet de maitriser une répartition territoriale des flux dans les îles, acceptable et cohérente en fonction des capacités d’accueil, du souhait des populations, ainsi que des opportunités locales et internationales, en préservant l’environnement, la qualité de vie, la culture et les usages des populations.

Élaboré en trois phases successives de préparation (de janvier à mars), de mobilisation (d’avril à juin), puis de finalisation (de juillet à août), Fāri’ira’a Manihini 2025, nécessite la participation et l’implication des acteurs du secteur des communes mais aussi de la société civile. La ministre a ainsi annoncé que, dès le mois d’avril 2020, des réunions de proximité et de consultation publique auront lieu sur l’ensemble des archipels, la construction de Fariiraa Manihini 2025 devant être collaborative.

//