Réunion du Comité des Finances Locales

2019-02-26T13:26:46+00:0022 février 2019|

Dans le cadre de la gestion du Fonds Intercommunal de Péréquation (FIP), le Comité des Finances Locales (CFL) s’est tenu, vendredi après-midi, sous la coprésidence du Haut-Commissaire de la République et du Vice-Président, représentant du Président de la Polynésie française. Les membres du comité ont dressé le bilan de l’exercice 2018 et voté le budget 2019 qui arrête notamment la liste des projets communaux et intercommunaux financés par le FIP et la répartition des dotations annuelles entre l’ensemble des communes.

Pour 2019, l’Etat et le Pays contribuent au FIP, respectivement, à hauteur de 1,88 et de 18,5 milliards Fcfp.

Ces contributions ont progressé de plus de 3.6 milliards Fcfp entre 2014 et 2019, grâce  au retour de la croissance des recettes fiscales du Pays, consécutive à la reprise réelle de l’économie.

Le FIP finance les dotations de fonctionnement de l’ensemble des communes mais aussi de nombreux projets d’investissement, en complément d’autres financements, comme par exemple le Contrat de projets État-Pays-Communes.

Le niveau des dotations libres d’emploi versées aux communes progresse de 2 % et permet ainsi à toutes de renforcer leur capacité à financer des projets d’investissements structurants.

69 nouvelles opérations ont été programmées pour un montant total de 2,465 milliards Fcfp.

Ces investissements concernent en premier lieu des constructions scolaires qui  représentent plus de 70 % des crédits engagés, mais également des équipements relevant des domaines de la sécurité civile ou encore de l’environnement.

Quelques exemples de projets financés avec le montant de la participation du FIP :

  • l’extension du centre d’incendie secours à RAPA (23,1 M Fcfp) ;
  • l’acquisition de licences et la mise en place de progiciel de gestion financière et de ressources humaines pour 12 communes par le Syndicat de promotion des communes de Polynésie française (76,3 M Fcfp) ;
  • la reconstruction de l’école élémentaire Matairea à TEVA I UTA (580 M Fcfp) ;
  • l’acquisition d’un camion citerne rural moyen à HIVA OA (23,5 M Fcfp) ;
  • la reconstruction de l’école primaire de Taunoa (phase 2) à TAHAA (309 M Fcfp) ;
  • la reconstruction de l’école primaire de Kaukura à ARUTUA (320 M Fcfp).