Initialement signée en 2018, la convention de partenariat en vue de renforcer la protection des Loris de Polynésie française signée entre la Direction Polynésienne des Affaires Maritimes (DPAM), représentée par Cathy ROCHETEAU, directrice, et la société Vibration Island Kids représentée par David PROIA, gérant fondateur est arrivée à son terme.

C’est donc ensemble que les deux entités ont signé, ce mardi 21 novembre 2023, ce renouvellement de convention pour une durée de trois ans.

La société Vibration Island Kids, qui lutte pour la protection des Loris en Polynésie française, suit une démarche d’entrepreneuriat d’économie sociale et solidaire.

L’objectif numéro 1 est de soutenir financièrement des associations de protection et de sauvegarde sur zone. Il reverse donc les fonds récoltés via la vente de peluches et/ou de “magnets” ou via des appels aux dons à des associations locales, à savoir :

  • Rima’ura o Rimatara ;
  • Vaiku’a i te manu o Ua Huka ;
  • Tamariki no Rangiroa kia poihere te kaiga.

Les trois espèces de Loris de Polynésie française ont été inscrites en catégorie A sur la liste des espèces protégées par la règlementation territoriale de la Polynésie française. Elles sont aussi inscrites sur la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (U.I.C.N.), et dans l’annexe I et II de la Convention de Washington (C.I.T.E.S.).

Les trois mascottes ont été créées afin de sensibiliser la population et la nouvelle génération polynésienne à son patrimoine commun menacé par le rat noir. En effet, les iles de Rimatara aux Australes, Ua Huka aux Marquises et certains atolls des Tuamotu, où vivent ces trois espèces endémiques, sont encore indemnes du rat noir, mais son introduction accidentelle reste une menace, car des négligences ne sont pas impossibles.

Afin de diminuer les négligences et renforcer la vigilance et les dispositions déjà existantes, la Direction Polynésienne des Affaires Maritimes souhaite continuer à apporter son soutien à la préservation des Loris de Polynésie française. Elle s’engage donc à travers cette convention à organiser une campagne de sensibilisation auprès des armateurs et des opérateurs maritimes contre le rat noir qui peut être
transporté accidentellement à bord des navires.

COMMUNIQUÉ DE LA DPAM – VIBRATION ISLAND KIDS 2023