1. Visite du Pôle d’excellence de Cannes Bastide Rouge ;

Lors de son déplacement, Moetai BROTHERSON, Président de la Polynésie française en charge de l’Économie numérique a visité, dès son arrivée, le samedi 18 novembre à Cannes, le pôle d’excellence de Bastide Rouge dédié au développement de l’économie créative et des métiers de l’image.

Ce pôle de 3,7 hectares intègre le Campus Georges MÉLIÈS accueillant plus de 1 200 étudiants, des studios et la cité des entreprises regroupant 36 entreprises du milieu de l’Audiovisuel, du développement des jeux vidéo et de la 3D.

Une visite privée organisée par la direction du pole, en ce jour de week-end, lui a permis de pleinement appréhender la mise en œuvre de la stratégie de la ville « Cannes on air » et les possibilités d’adaptation du secteur en Polynésie française.

En effet, la création d’un écosystème dédié, mêlant étudiants, chercheurs et professionnels valorise l’économie de l’audiovisuel à Cannes en permettant notamment l’employabilité des étudiants grâce aux formations spécifiques et immersives en apprentissage qui y sont dispensées.

 

  1. Rencontre bilatérale avec David LISNARD, maire de Cannes et Président de l’Association des maires de France ;

Dans le cadre de son déplacement au congrès des maires de France, Moetai BROTHERSON, Président du Pays a souhaité rencontrer David LISNARD en sa qualité de Maire et Président de l’association des maires de France afin de confirmer son soutien aux communes polynésiennes.

En effet, outre les sujets liés aux partenariats à engager entre la Polynésie française et la ville de Cannes dans les domaines du développement de la filière audiovisuelle, de la culture et du tourisme raisonné notamment en matière nautique, les deux élus ont évoqué les stratégies de développements économiques et sociales reposant sur la gestion financière vertueuse à impulser dans les communes pour répondre efficacement aux défis de la proximité.

Après plus d’une heure de prise de contact et d’échanges constructifs, une nouvelle rencontre a été confirmée lors de la journée des élus des Outre-mer, à Paris, ce lundi 20 novembre 2023, en présence de Philippe VIGIER, ministre délégué aux Outre-mer.

 

  1. Visite du musée des explorations de Monde ;

Dans la continuité du « marathon » cannois engagé en début d’après-midi, Moetai BROTHERSON, Président du Pays a eu l’honneur de participer à une visite privée du musée des explorations du Monde dirigé par une conservatrice polynésienne, Théano GUILLAUME-JAILLET.

L’exposition composée des objets recueillis par l’ethnologue Edmond DE GINOUX DE LA COCHE au cours de ses deux séjours à Tahiti et aux îles Marquises entre 1843 et 1848 a été intégrée au programme initial du Président de la Polynésie française tant elle témoigne des modes de vie passés des peuples maohi mais également pour les découvertes qu’elle met en exergue notamment concernant les rites funéraires ou l’utilisation plus précises d’objets du quotidien de l’époque.

Ces « fenêtres » sur l’histoire polynésienne et plus particulièrement marquisienne pourraient faire l’objet de prêts entre les musées des deux collectivités.

 

Focus sur un talent polynésien : Théano GUILLAUME-JAILLET

Après avoir réussi un baccalauréat (bac) scientifique à Tahiti, Théano GUILLAUME-JAILLET fût titulaire d’un diplôme d’études approfondies en histoire de l’Art (bac+5) mention sciences de l’Antiquité – grecque avant de sortir diplômée de la prestigieuse école du Louvre à Paris.

Poussant sa passion jusqu’à s’engager dans des études de muséologie-muséographie et gestion de musée à l’université de Monterrey au Mexique, elle deviendra tout naturellement directrice du musée de Tahiti et des îles de 2011 à 2016.

Enfin, lauréate du concours de conservateurs du patrimoine promotion Prosper Mérimée en 2018, elle est actuellement directrice des musées de la ville de Cannes et s’épanouit au quotidien dans ses missions et avec les équipes de scientifiques et d’agents communaux sous sa tutelle.

 

  1. Visite du Port de Cannes-Canto ;

Pour terminer sa séquence cannoise, les sujets relatifs à la gestion du littoral et plus particulièrement ceux du commerce maritime, de la plaisance et de la pêche professionnelle ont été abordés avec Georges MONTANELLA, directeur du port de Cannes et ses équipes.

Les problématiques rencontrées par cette commune et celles du littoral méditerranéen en général sont très proches des problématiques polynésiennes en termes d’exercice de compétences partagées, de difficultés à verbaliser les contrevenants à la réglementation et de limitation des surveillances côtières en matière environnementale.

Toutefois, le modèle économique retenu en constante amélioration permet une gestion efficace et durable des 5 ports dont les spécificités sont préservées.

A l’instar de la Polynésie française, la ville de Cannes mise sur l’humain, le tourisme et la qualité de vie de ses usagers concernant ses visées de développement.

Cette séquence aura permis au Président BROTHERSON d’établir un comparatif entre les 2 collectivités et surtout de comprendre les freins au développement du littoral qui pourraient toucher nos communes polynésiennes si elles ne s’engageaient pas dans un système vertueux dès les premiers pas.

 

  1. Séquence niçoise ;

Le samedi 18 novembre 2023, pour faire suite aux rendez-vous cannois, Moetai BROTHERSON, Président du Pays s’est entretenu avec Christian ESTROSI, maire de la ville de Nice au sujet des problématiques environnementales et plus particulièrement de la montée des eaux au niveau mondial, qui impacterait à termes, près de 250 millions de personnes en zones basses côtières.

En effet, si ce dernier se sent particulièrement concerné par cette cause écologique en tant qu’organisateur du sommet mondial des océans en 2025, il n’a pas manqué d’encourager le Pays à pleinement s’emparer du sujet car c’est un territoire océanique stratégique qui représente plus de 50 % des zones maritimes françaises.

Conscient des progrès mondiaux à réaliser en matière écologique, les échanges du Président BROTHERSON se sont rapidement élargis à la politique de gestion des déchets, au recyclage des plastiques ou encore au transport maritime durable notamment grâce aux nouvelles technologies motrices vertes.

Le Président du Pays n’a pas manqué de raviver les réflexes de l’ancien ministre des Outre-mer en rappelant l’importance stratégique de la Polynésie française au niveau régional mais également en pointant les difficultés rencontrées au niveau archipélagique.

 

C’est d’ailleurs dans ce cadre et avec le soutien de Christian ESTROSI que les deux prochaines rencontres niçoises présidentielles se tiendront à Nice.

Pour finir « sportivement » cette riche première journée, le Président BROTHERSON s’est vu invité par le maire de la ville de Nice à assister au match de qualification pour la coupe de l’UEFA 2024 : France-Gibraltar.

  • Répondant positivement à cette proposition et au bout d’une mi-temps largement favorable à l’équipe de France de Football, le Président BROTHERSON s’est poliment retiré pour préparer les séquences du lendemain et récupérer du long trajet aérien.

 

  1. Rencontre avec Lionel PEAN, navigateur reconnu et président fondateur du groupe « seaflotech » et Jean-Louis SIMIER, expert du groupement d’intervention de la pollution marine ;

Cette séquence a été l’occasion pour le Président du Pays d’aborder la gestion écologique et de prendre connaissance du développement des zones maritimes interface et de l’optimisation des outils de mouillage pour la plaisance, les loisirs nautiques et tout futurs développements industriels.

Les problématiques du secteur primaire et notamment de la pêche mais également le tourisme et les solutions de développement des archipels ont fait l’objet de discussions à la fois techniques et passionnées de la part des interlocuteurs.

L’utilisation de technologies équivalentes permettrait un développement des îles plus vertueux en termes environnemental et touristique avec la possibilité pour les navires de plaisance de taille plus ou moins importante d’accéder à des mouillages adaptés et un service autonome.

Des partenaires privés locaux sont actuellement intéressés par les technologies développées par la société « Seaflotech » et des propositions d’études ont d’ores et déjà été faites au Port Autonome de Papeete (PAP). Un partenariat public-privé pourrait donc s’engager en cas de viabilité des données ce qui permettrait au Pays de développer sa politique touristique, maritime et nautique au bénéfice des communes polynésiennes.

 

  1. Visite des locaux professionnels du Groupe NS sur Nice ;

Pour faire suite aux rencontres récentes entre le groupe NS dans une filliale locale nommée société NS Citadelle située à Arue avec Nathalie SALMON-HUDRY, déléguée interministérielle au Handicap en présence de Minarii Chantal GALENON TAUPUA, ministre des Solidarités, en charge de l’Aménagement, du Logement, de la Famille et des Personnes non autonomes, le Président du Pays a souhaité visiter le site niçois du groupe NS pour évaluer la viabilité d’une activité générée sur la base du concept de « follow the sun » et  s’informer sur la gestion de l’accompagnement des personnes vulnérables notamment au sein des logements sociaux.

En effet, le groupe NS implanté à Nice, dans le département de l’Oise et dans les Outre-mer propose des plans de gestion à l’insertion sociale et professionnelle en tant que structure d’insertion par l’activité économique (SIAE) depuis plus d’une décennie.

À ce titre, la Polynésie française, balbutiante dans le domaine des SIAE mène actuellement des expérimentations qui permettront à termes l’insertion professionnelle de personnes sans domicile fixe et en situation de Handicap notamment avec la structure société NS Citadelle de Arue.

De plus, le développement de la téléassistance intéresse particulièrement le ministère des Solidarités pour aider les personnes âgées ou en situation de Handicap à gérer leur autonomie au sein des Logements sociaux.

Au niveau du concept du « follow the sun », le Pays soutien le projet de village d’insertion éco-numérique de Mahina et celui de la gestion 24h/24 et 7j/7 entre Papeete et Nice qui intéresse le Président BROTHERSON, dans le cadre du développement de l’Économie numérique du Pays.