Rencontre avec les organismes de logement social privés

2019-05-03T17:25:55+00:003 mai 2019|

Le ministre du Logement et de l’aménagement du territoire, Jean-Christophe Bouissou, et le directeur de la Délégation à l’Habitat et à la Ville (DHV), Mahieddine Hedli, ont réuni, mardi après-midi, les organismes de logement social (OLS) privés pour échanger sur les perspectives de programmation 2019/2020 à la lumière du bilan de la première année de mise en œuvre du « Plan 3000 logements » 2018-2020.

A cette réunion, des agents de la DGAE (Direction générale des affaires économiques), en charge du secrétariat de la commission consultative des OLS privés, ainsi que Moana Blanchard, directeur général de l’OPH (Office polynésien de l’habitat), ont également participé à cette réunion.

Les OLS Privés agréés sont au nombre de neuf et développent de nombreux programmes immobiliers. Ainsi, en 2018 notamment, plusieurs programmes agréés ont fait l’objet d’une aide par le Pays et, à ce jour, deux programmes ont été également été soutenus par les aides fiscales à l’investissement LODEOM.

Cette rencontre a permis d’échanger sur le bilan de la première année du Plan 3000 logements qui a pour objectif une mise en chantier de 1 000 logements par an, objectif dépassé puisque le nombre de logements mis en chantiers en 2018 a été de 1 124. Cette réunion a surtout été l’occasion de revenir sur plusieurs propositions d’amélioration technique du dispositif d’ensemble du secteur du logement pour mieux mobiliser les différentes mesures existantes, notamment pour affiner la connaissance de la demande de logements et sa diversité, raccourcir les délais d’instruction ou encore pour renforcer la dynamique engagée de relance de toute la chaine du logement (locatifs sociaux, logements intermédiaires, accession à la propriété, rénovation des logements vacants, réhabilitation).

Au terme de cette rencontre, il a été décidé d’engager des séances de concertation technique au cours du mois de juin prochain, afin de convenir de pistes d’amélioration des mesures de soutien à l’activité des constructeurs pour accroître l’efficacité des aides publiques au service d’un logement abordable pour les familles, notamment les plus modestes. Ces séances de travail associeront, outre la DGAE, les opérateurs, les partenaires financiers, les représentants des socio-professionnels du secteur de l’immobilier, les services du Pays concernés, avec la coordination de la Délégation à l’Habitat et à la Ville.