Remise des dons de l’opération Lady box

2020-09-11T14:16:53+00:0011 septembre 2020|

Dans le cadre de l’opération Lady box, la remise des dons récoltés aux établissements ayant été retenus pour leur implication dans l’accompagnement et le soutien aux femmes, a eu lieu, vendredi après-midi, à Papeete.

Du 7 au 29 août derniers, le ministère de la Famille et des solidarités, en charge de l’égalité des chances, a déployé l’opération « Lady Box », une campagne de sensibilisation sur le sujet de la précarité menstruelle se traduisant notamment par une collecte de produits d’hygiène féminine. Cette action se voulait être une première approche sur cette problématique qui n’est évoquée dans le débat public que depuis peu.

En France, le gouvernement a ainsi lancé cette année, dès le mois de septembre, une expérimentation de la gratuité des protections hygiéniques dans plusieurs lieux collectifs. Cette opération fait suite à deux rapports parlementaires, publiés en novembre 2019 et en février 2020, faisant de la lutte contre la précarité menstruelle et de l’accès de toutes les femmes aux protections hygiéniques, une priorité.

L’inégalité des femmes dans l’accès à des produits d’hygiène féminine est un phénomène sur lequel le ministère de la Famille a donc porté son attention et les résultats de cette première opération de sensibilisation sont très encourageants, avec plus de 3000 produits collectés, une mobilisation solidaire, avec 90% des personnes approchées réceptives à la campagne, une participation d’une majorité de femmes mais également d’hommes, de jeunes adultes et d’adolescents, un réel sentiment de solidarité entre femmes car elles ont été touchées par la démarche portée sur ce sujet, des administrations mobilisées de leur propre initiative pour participer à l’opération, et un total de 10 communes touchées, via 13 points de collecte répartis à Papeete, Faaa, Punaauia, Paea, Papara, Mataiea, Taravao, Hitiaa, Mahina, Pirae.

Les dons récoltés ont ainsi été distribués à quatre établissements ayant été retenus pour leur implication dans l’accompagnement et le soutien aux femmes et bénéficieront de fait, à une centaine de femmes et jeunes femmes accueillies.

Ces établissements sont: Pu o te hau : hébergement continu de femmes victimes de violences, avec ou sans enfants (40 places), La Samaritaine : hébergement continu de femmes, avec ou sans enfants, sans domicile fixe (30 places), Tiai Nui Here : hébergement continu d’adolescentes de 12 à 18 ans (13 places) et Maniniaura : hébergement continu de jeunes femmes primipares ou futures primipares (16 places mères avec un enfant).

La cérémonie de remise des dons s’est déroulée devant une fresque réalisée par des femmes à l’occasion de la Journée de la Femme.

 

//