Remise des diplômes du Centre des métiers d’art

2020-07-03T08:42:19+00:003 juillet 2020|

La remise des diplômes CPMA, Certificat Polynésien des Métiers d’Art, et BPMA, Brevet Polynésien des Métiers d’Art, a eu lieu, jeudi en fin de journée, à la Présidence. La cérémonie s’est déroulée en présence notamment du président Edouard Fritch, de la ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, de la ministre de l’Education, Christelle Lehartel, et du ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu.

Pour ces deux diplômes, l’enseignement général est assuré par des enseignants des lycées du Diadème et de Faaa, les enseignements professionnels étant quant à eux dispensés par le CMA. Ces titres sont délivrés aux étudiants ayant satisfait aux exigences de qualité qu’imposent ces formations uniques tournées vers l’excellence à travers les métiers d’Art et les arts visuels polynésiens.

Cette année aura été particulièrement compliquée. Les cours et apprentissages ont été perturbés par la crise sanitaire et le dispositif de confinement du Pays, pendant près de deux mois. Le Président a donc souhaité particulièrement féliciter l’équipe pédagogique et la direction du centre, mais également les étudiants, pour leur réactivité et leur détermination à aller au bout des choses, durant cette crise.

L’année dernière, l’établissement a présenté 21 candidats aux épreuves du CPMA et BPMA. Tous avaient obtenu avec succès leurs diplômes. Les 17 élèves stagiaires de cette année ont tous été salués jeudi soir. Ils ont tous réussi avec succès les épreuves du CPMA, donnant ainsi le titre « d’artisan », et du BPMA, donnant le titre de « maître artisan ». Leurs travaux ont été présentés lors de cette cérémonie à la Présidence.

Le président a tenu particulièrement à féliciter les jeunes des îles, diplômés du CPMA, qui sont de Rikitea, pour 6 d’entre eux, de Rairoa, pour 2 d’entre eux, et de Nuku Hiva pour l’un d’entre eux. Cela démontre qu’il n’y a pas eu de fracture géographique, que la persévérance de ces jeunes a payé, et leur a aussi sans doute permis de se surpasser.

En parallèle, ces mêmes étudiants ont prétendu au titre honorifique du Parau Tuïte Hanahana, reconnaissance ultime du centre pour le travail réalisé. L’année dernière, 18 des 21 candidats ont obtenu cette distinction. Cette année, le président a eu l’occasion de féliciter les 17 lauréats qui ont tous obtenu ce titre honorifique.

Ils ont ainsi été reconnus pour leurs compétences acquises à travers la compréhension du patrimoine polynésien et océanien dans les domaines de la gravure, de la sculpture, de la peinture ou des arts numériques. Le Président a tenu à saluer leurs performances et leur implication dans la transmission et la continuité du patrimoine culturel polynésien.

Le Centre des Métiers d’Art est donc le garant de la continuité des savoirs, de nos savoir-faire et de la richesse créative du secteur d’activité que sont les Métiers d’art et les arts plastiques en général, ce qui permet également de faire rayonner la Polynésie à travers les arts et la culture.

Les lauréats seront soit des créateurs d’entreprises, soit travailleront comme artisans dans des entreprises de la place. Le Pays se tient en tous cas à leurs côtés, notamment au travers des dispositifs d’aide à l’emploi et à l’insertion professionnelle, tel que l’ICRA dont l’efficacité n’est plus à prouver. Le gouvernement s’engage donc à les accompagner au mieux et à leur apporter un soutien indéfectible dans leurs démarches futures.

 

//