Remise d’attestations de formation dans le cadre du projet de l’association « Tamarii Nuutania »

2020-12-17T15:54:13+00:0017 décembre 2020|

Le Vice-Président, ministre de l’Agriculture, Tearii Te Moana Alpha, et la ministre de la Famille, en charge de la lutte contre l’exclusion, Isabelle Sachet, ont remis, jeudi matin, dans le cadre du projet de l’association « Tamarii Nuutania », des attestations de stage à 35 jeunes originaires de Taiarapu et de Teva I Uta, gage d’une insertion professionnelle facilitée et préparée.

Sous l’impulsion du ministère de la Famille, de nombreux acteurs ont été réunis pour cette opération tels que les représentants de l’Etat et des communes, les services du Pays, la Direction des solidarités, de la famille et de l’égalité (DSFE), la Direction de l’agriculture (DAG), le Centre de formation professionnelle pour adultes (CFPA), le Service de l’emploi, de la formation et de l’insertion professionnelles (SEFI), et la Fondation FACE, en vue de concourir ensemble à la construction et au déploiement d’une action novatrice à destination de jeunes en perte de repères et de personnes détenues.

En plus de ces partenaires, d’autres entités telles que des entreprises, la fondation Anavai, les circonscriptions d’action sociale de Taiarapu et de Papara/Teva I Uta, ainsi que la délégation de la protection de la jeunesse (DPDJ), ont également tenu à soutenir cette action réalisée par l’association « Tamarii Nuutania ».

Cette dernière consiste à proposer à des jeunes en voie de délinquance, et à des personnes bénéficiant d’un placement extérieur mené par le service pénitentiaire d’insertion et de probation (SPIP), des sessions de formation apicole et agricole. Il s’agit d’une initiation à l’apiculture, et d’une formation axée sur le maraichage, la production vivrière et fruitière. Pour ce faire, 4 sessions comprenant 12 heures de formation par semaine pendant 12 semaines, ont été programmées pour l’année 2020, lesquelles arrivent à échéance cette semaine.

Après 12 semaines intenses de formation et de dur labeur, les jeunes stagiaires des communes de Taiarapu Est et de Teva I Uta sont fiers d’être parvenus à transformer un terrain en friche en un grand fa’apu. Le démarrage de ce projet s’avère être une véritable réussite dans le domaine de la prévention de la délinquance des jeunes. Ces personnes ont été pleinement soutenus dans toutes leurs démarches, ainsi que dans l’appréhension de leur nouvel environnement, par Teiva Manutahi, responsable du site d’exploitation, en charge de ce projet et Tautiare Teipoarii, œuvrant tous deux au sein de l’association « Tamarii Nuutania ».

Cette opération innovante passe par la mobilisation de tous les acteurs institutionnels et associatifs, avec un gage de réussite et de pérennité. Elle s’inscrit également dans le cadre de la lutte contre les exclusions conduite par le ministère de la Famille en matière d’insertion sociale et professionnelle, en offrant des perspectives d’avenir sous de meilleurs auspices à ce public qui a été un temps en marge de la société.

//