La mise en place d’un Comité d’évaluation du dispositif d’aides relevant du secteur de la pêche marque la volonté du Pays d’offrir aux professionnels de cette filière la garantie d’un accompagnement au plus près de leurs besoins afin de développer le secteur « MER ».

Le ministre de l’Agriculture et des ressources marines, en charge de l’alimentation et de la recherche, Taivini TEAI, a ainsi réuni, mardi après-midi, avec le Directeur de la Direction des Ressources Marines, Cédric PONSONNET, le premier comité d’évaluation du dispositif d’aides rentrant dans le cadre de la Loi du Pays n° 2017-27 du 9 octobre 2017 relative aux aides à la pêche.

Les nouveaux membres de ce comité, nommés fin octobre dernier, au titre des intérêts professionnels du secteur de la pêche, étaient tous présents. Un représentant de la Chambre de l’agriculture et de la pêche lagonaire (CAPL) était également convié au titre d’observateur.

Les points abordés lors de cette première réunion de concertation avec les membres de cette commission :

  • Présentation de la commission,
  • Présentation de son fonctionnement,
  • Les dispositifs d’aides à la pêche et les perspectives d’évolution.

En lien direct avec les priorités de la politique de la filière pêche portée par le Pays , le Comité d’évaluation du dispositif d’aides ont travaillé pour proposer des adaptations, notamment concernant les aides à caractère forfaitaire ou dégressive.

A l’issu de cette première réunion le ministre a validé les propositions du comité de prolonger l’aide à l’exportation en faveur des pêcheurs professionnels pour 2024, et de réduire le délai entre deux aides, de 5 ans à 3 ans, en ce qui concerne le remplacement des pièces maitresses du moteur des poti marara (embase, platine-embase).