Point sur l’organisation des Jeux du Pacifique 2019

2019-02-12T08:53:19+00:0011 février 2019|

Le Comité Olympique de Polynésie française (COPF) a fait un point, lundi matin, en présence de la ministre de l’Education de la jeunesse et des sports, Christelle Lehartel,  sur la préparation et l’organisation des Jeux du Pacifique, suite au retour de mission de deux émissaires du COPF aux Samoa fin janvier.

A cette occasion, la ministre de l’Education , de la Jeunesse et des Sports a réaffirmé avec le président du COPF la participation d’une délégation polynésienne aux prochains Jeux du Pacifique qui se tiendront à Samoa du 6 au 20 juillet 2019.

Le COPF reste serein quant à la capacité des autorités locales à terminer les travaux dans les temps. Les principaux défis qui ont été identifiés sont l’hébergement et le transport des athlètes et officiels. Les locaux du village des athlètes sont constitués de plusieurs maisons appartenant à l’Eglise méthodiste de Samoa. Le COPF compte sur le respect de la charte des Jeux, qui insiste sur un minimum de confort et de qualité d’hébergement, et promet de rester vigilant sur ce point.

La question des transports est quant à elle en partie résolue. En effet, le COPF et Air Tahiti Nui ont signé une convention de partenariat faisant de la compagnie locale le transporteur officiel de la délégation polynésienne avec, entre autres, l’affrètement de trois vols prévu pendant la période des Jeux.

En ce qui concerne les transports terrestres, qui vont permettent aux athlètes de se rendre sur leur lieu de compétition qui se situe pour la plupart à plus de 20 minutes de route, la solution semble venir du comité des Jeux. Ainsi, le comité organisateur des Jeux envisage de mettre à disposition de chaque discipline et de chaque délégation un ou plusieurs moyens de transport attitrés.

La délégation de Tahiti a été la première à se rendre à Samoa et prévoit l’envoi d’une 2ème mission en mai. Ce sera l’occasion de constater sur place l’avancée des travaux et de confirmer les dispositions souhaitées pour l’accueil et le bien-être des athlètes et officiels polynésiens.