Point presse du ministre de la Santé

2020-08-17T16:49:24+00:0017 août 2020|

Le ministre de la Santé, Jacques Raynal, a fait un point sur la situation sanitaire du coronavirus-covid 19, à l’occasion de la conférence organisée, lundi après-midi, à la Présidence.

Cette conférence de presse s’est déroulée en présence également du directeur général de la DGEE (Direction générale de l’éducation et des enseignements), Thierry Delmas.

Le ministre de la Santé a d’abord évoqué le nombre de cas positifs en Polynésie française, ainsi que leur répartition géographique.

« Nous sommes en mesure d’indiquer que les communes concernées sont celles en majorité de la zone périurbaine de Tahiti. Les îles en revanche sont épargnées puisque peu de cas s’y sont déclarés et ont été rapatriés de suite sur Tahiti dans un centre dédié », a ainsi souligné le ministre de la Santé.

Toutes les personnes positives sont en isolement strict. Cet isolement peut avoir lieu à domicile, si les conditions le permettent. Si cela n’est pas le cas, elles sont placées en centre dédié, a précisé le ministre.

Le ministre est également revenu sur le processus mis en place autour des dépistages.

« Pour ce qui concerne les autotests et les tests réalisés sur recommandation du bureau de veille sanitaire. Seules les personnes présentant un résultat positif seront contactées. Pour toutes les autres, si elles ne sont pas contactées dans les 4 jours qui succèdent le dépôt du prélèvement, c’est que leur résultat est négatif. Il est donc inutile de se présenter à l’Institut Louis Malardé ou au bureau de veille sanitaire (BVS) pour obtenir le résultat du test. Le BVS est le seul à pouvoir déterminer le degré du contact (important, modéré ou faible) et d’en déduire le mode et la durée du confinement. En cas de nécessité ces personnes resteront confinées 14 jours après le dernier contact. Si le confinement à domicile n’est pas possible, elles seront placées en centre dédié. Une évaluation de l’état de santé sera régulièrement faite par le médecin coordonateur au cours et à la fin des 14 jours de confinement. Des équipes médicales de terrain interviendront en cas de nécessité », a indiqué le ministre.

 

 

L’intégralité de l’intervention du ministre de la Santé
//