Point presse du ministre de la Santé

2020-09-18T16:58:51+00:0018 septembre 2020|

Le ministre de la Santé, Jacques Raynal, a fait un point, vendredi après-midi, sur la stratégie sanitaire mise en place dans le cadre de la lutte contre la propagation de la Covid.

Le directeur général de DGEE (Direction générale de l’Education et des enseignements), Thierry Delmas, était présent également pour évoquer le protocole sanitaire mis en place pour les établissements scolaires.

Dans un premier temps, le Dr Henri Pierre Mallet, médecin épidémiologiste au sein de la plateforme Covid, a présenté la situation épidémiologique de ce vendredi et exposé les modifications auxquelles il a été procédé dans le rectangle épidémiologique.

Comme l’a annoncé le Président Edouard Fritch, dans son allocution, mardi dernier, compte tenu de l’évolution sanitaire, il a été procédé à une réadaptation de la stratégie sanitaire.

Un « Plan covid Fenua » a ainsi été élaboré sur la base de l’expérience du premier épisode de covid sur le territoire et sur l’évolution récente des connaissances sur ce virus. Il comprend 4 niveaux.

La mobilisation doit être générale. La population, les partenaires sociaux, les employeurs, les communes, l’Etat et l’ensemble du gouvernement, chacun dans son domaine de compétence doit s’employer à mettre en œuvre ces mesures et à les rappeler quotidiennement à son entourage.

Les équipes de la Santé publique continuent leurs efforts en matière de sensibilisation et mettent en place une stratégie de mobilisation communautaire. Par ailleurs, les enquêtes du BVS (bureau de veille sanitaire) seront dorénavant ciblées sur les clusters à risque.

En ce qui concerne le risque de transmission en établissement scolaire, l’expérience acquise depuis la rentrée montre que le risque de contamination entre élèves d’une même classe est faible lors du temps scolaire et donc qu’il est finalement plus bénéfique pour les élèves de conserver les classes ouvertes.

Sur le suivi médical des cas positifs, pour ceux qui se trouvent en zone d’activation du niveau 3 du plan Covid Fenua, c’est-à-dire Tahiti et Moorea, ils devront continuer à être isolés pour une durée initiale de 7 jours. Cette période sera réévaluée en cas de symptômes, comme le préconise désormais le conseil scientifique.

Enfin, il est recommandé d’éviter tout déplacement non impératif depuis Tahiti ou Moorea vers les autres îles. Il s’agit par ce moyen de faire en sorte que les archipels éloignés ne soient pas impactés par la covid.

 

 

 

stratégie sanitaire

 

point de situation

 

//