Plan communal de sauvegarde de la commune de Moorea-Maiao: le Haut-commissaire et le Président auprès du maire de Moorea

2020-11-23T17:40:35+00:0023 novembre 2020|

Accueillis par le tavana, Evans Haumani, les représentants de la paroisse de Maatea et le président du 4ème arrondissement de l’Eglise protestante Maohi, le Haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, et le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, ont échangé avec les équipes municipales, le médecin-directeur de l’hôpital de Moorea, la police municipale, les sapeurs-pompiers, la gendarmerie nationale et les guides sanitaires, sur la gestion de l’épidémie à Moorea où le plan communal de sauvegarde (PCS) est activé depuis le 26 août dernier.

 

En présence de l’administrateur des Îles du Vent et Sous-le-Vent, Guy Fitzer, de la ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, et du ministre de la Santé, Jacques Raynal, les responsables du PCS ont présenté de manière dynamique et très claire les actions réalisées par chacun des groupes de travail thématiques.

 

L’engagement et la mobilisation de toutes les forces vives de Moorea, autorités communales, gendarmerie, autorité sanitaire et confessions religieuses, permettent de mener, sur le terrain, d’une île de 60 km de périmètre, des actions innovantes de communication et de formation sur les mesures sanitaires. La lutte contre la propagation du virus s’appuie fortement sur une mobilisation institutionnelle et communautaire, au travers d’un Plan de mobilisation communautaire pilotée par la commune de Moorea.

Le PCS renforce son action de prévention dans les zones à forte concentration de population, lors des déplacements, dans les transports et au sein des établissements scolaires.

 

Ainsi, tous les mercredis, les équipes communales sensibilisent les élèves au travers de stands d’informations sanitaires. Appuyées par la direction de la santé du Pays, des formations sanitaires sont dispensées aux enseignants et au personnel de l’éducation. Les écoles bénéficient de matériel sanitaire et de personnel supplémentaire pour le nettoyage.

 

Tous les mardis et jeudis, les élus et les agents du PCS se rendent dans les quartiers prioritaires pour sensibiliser et expliquer les mesures sanitaires à la population.

 

Cette mission est menée au quotidien par les 23 guides sanitaires de la commune qui travaillent dans des conditions parfois difficiles. Le Haut-Commissaire et le Président du Pays demandent à la population de leur réserver un bon accueil car les guides sanitaires contribuent activement  à la protection des plus vulnérables.

 

Grâce au PCS, des actions de dépistage gratuit sont régulièrement réalisées par le personnel hospitalier qui se rend dans les communes associées pour être au plus près de la population et faciliter l’accès aux tests.

 

Avec l’implication du taote Philippe Biarez, médecin chef de l’hôpital d’Afareaitu et de ses équipes, 3 nouveaux centres de prélèvement ont été récemment ouverts dans les communes déléguées d’Haapiti, de Papetoai et de Paopao.

 

En outre, avec le soutien du Pays, et en collaboration avec la direction de la santé et l’hôpital d’Afareaitu, la commune a mis en place un centre communautaire de soins, pour accueillir et isoler les personnes qui ne nécessitent pas de prise en charge médicale renforcée.

 

En matière de contrôle, dans les lieux publics, les autorités rappellent que les rassemblements de plus de 6 personnes sont interdits. Lors des actions coordonnées des forces de l’ordre, des rassemblements ont été observés et dispersés.

 

Globalement, le port du masque et le couvre-feu sont bien respectés à Moorea. Quelques infractions ont pu être relevées par la Police municipale, mais les consignes sont généralement bien suivies.

 

A l’issue d’un échange constructif, les autorités se sont rendues dans le quartier de Maatea, pour suivre les guides sanitaires dans leurs actions de prévention et de sensibilisation aux gestes barrières.

 

A l’issue des présentations, les autorités ont tenu à saluer le travail remarquable réalisé dans le cadre de la mise en œuvre du PCS de Moorea.

 

Grâce à l’organisation mise en place depuis le début de l’épidémie, le respect des gestes barrières et des règles de distanciation s’est amélioré et doit se poursuivre durablement. Ainsi, Moorea est une île en épidémie décroissante. Il n’y a plus de cluster.

 

La diversité des approches, la coopération, la mobilisation des élus, des responsables communaux, de l’ensemble des acteurs de santé et des 500 guides sanitaires sont indispensables pour que l’action de chaque PCS porte pleinement ses effets auprès de la population.

 

//