Le lundi 4 décembre, à l’issue du conseil des ministres, le président du pays, Moetai BROTHERSON, et les membres du gouvernement ont répondu au défi lancé par Nathalie SALMON-HUDRY, déléguée interministérielle au handicap et à l’inclusion, en entreprenant un parcours en fauteuil roulant.

Cette initiative marque une prise de conscience significative de la réalité quotidienne des personnes en situation de handicap. Ce matin, le président et son gouvernement ont débuté un parcours au départ de la Présidence de la Polynésie française, traversant le front de mer pour atteindre la gare maritime. Cette expérience immersive a permis aux membres du gouvernement de vivre de près les défis auxquels font face les personnes à mobilité réduite.

Le président Moetai BROTHERSON a exprimé son émotion en déclarant : “C’est une sacrée prise de conscience de toucher du doigt la réalité de nos amis les PMR (personnes à mobilité réduite). C’est absolument incroyable de réaliser ce que vivent au quotidien nos concitoyens en fauteuil. Nous avons été profondément touchés en expérimentant les difficultés de circulation.”

Les membres du gouvernement ont partagé cette expérience collective, soulignant l’impact de cette démarche sur leur compréhension des enjeux liés à l’accessibilité et à l’inclusion. Vivre les difficultés de déplacement a renforcé leur engagement en faveur d’une société plus inclusive.

Nathalie SALMON-HUDRY a exprimé sa gratitude envers le gouvernement, déclarant : “C’est avec beaucoup de gratitude et d’admiration que je salue le gouvernement pour avoir relevé ce défi. C’est le premier gouvernement qui décide de se mettre à la place des personnes en fauteuil roulant, et cela n’est pas simple.”

Cette initiative marque une étape significative dans la volonté du gouvernement de créer un environnement plus inclusif, soulignant l’importance d’une sensibilisation accrue aux défis auxquels sont confrontées les personnes en situation de handicap.