’Īritira’a i te tau ha’api’ira’a fa’aineinera’a i te Parau tū’ite nō te ferurira’a hōhonu i te hō’ē ’ōpuara’a tōtiare (DEIS)

I te Fare ’Aira’a Ihi nō Pōrīnetia farāni

’Ua ’īritihia, i teie nei tahara’a mahana nō mōnirē 11 nō tetepa 2023, te tau ha’api’ira’a, fa’aineinera’a i te Parau tū’ite nō te ferurira’a hōhonu i te hō’ē ’ōpuara’a tōtiare (DEIS), i te Fare ’Aira’a Ihi nō Pōrīnetia farāni, e Éliane Tevahitua vahine, Manatū mono, Tāumihau nō te Ta’ere, te ’Aira’a Ihi, te Arutaimāreva, te Fatura’a fenua ’e nō te Rima’ī, e ti’a’au i te parau nō te Piriaura’a ’e te mau Fare Fa’ati’a Hau, e Minarii Galenon vahine, Tāumihau nō te Autaea’era’a ’e te nohora’a, e ti’a’au i te parau nō te nahora’a fenua, te ’utuāfare fēti’i, te vahine ’e nō te feiā ’āruhi, e Patrick a Capolsini tāne, peretiteni nō te Fare ’Aira’a Ihi nō Pōrīnetia farāni, ’e te tahi atu ā mau ti’a mana o te fenua.

’Ua fa’aara te Fare ’Aira’a Ihi nō Pōrīnetia farāni nei, pāturu’ahia ’e Ocellia, te ’īritira’a  i te hō’ē ’āma’a ha’api’ira’a e ha’apa’ari i te mau ’ite i te pae o te ’ohipa  tōtiare ’e i te pae o te ea ’e te tōtiare i Pōrīnetia farāni.                                                                                                                                                                                                                                                                      I mua i te nu’ura’a o te mau fifi rau o te huira’atira, te mau rāve’a i tu’uhia atu, te mau arata’ira’a poritita i ferurihia nō te parau o te tauturu tōtiare i ni’a i te fenua nei, ’ua fa’aoti te Fenua e tauturu i teie nei ha’api’ira’a e fa’aineine nei i te mau pīahi i te parau tū’ite nō te ferurira’a hōhonu i te hō’ē ’ōpuara’a tōtiare (DEIS), fāito BAC+5, ’oia ho’i, ha’api’ira’a i fa’ata’ahia nō te feiā  i rohi ’e i manuia, e 5 a’e matahiti i muri a’e i  te parau tū’ite Baccalauréat. ’O te taime mātāmua roa teie, ’a fa’anahohia ai hō’ē tau ha’api’ira’a mai teie te huru i Pōrīnetia farāni nei.

’Ua fa’ata’ahia teie nei tau ha’api’ira’a nā te mau ta’ata  ti’ara’a « patura’a arata’i nūmeri », ’e « ti’a’au pupu rave ’ohipa » e ti’a i te feruri māite ’e mai te nu’u noa i mua, i ni’a i te fa’ahotura’a  ’aore ra i te fa’atueara’a i te mau rāve’a i te pae o te tōtiare. Nō te rau o tōna ’ite, e vai noa te ’ī’ite tōtiare ’ei tahu’a nō te poritita a te Hau, e ti’a roa iāna ’ia arata’i i te mau mā’imira’a, ’e te mau tuatāpapara’a, ’ia feruri ’ia fa’a’ohipa i te mau rāve’a i ferurihia mai ’e ’ia hi’opo’a maita’i i tō rātou fa’a’ohipara’a. E rohi ato’a ’oia, ma te mau ’ite i amohia mai na e ana, i ni’a i te mau tauira’a rau ’e, i te ’aravihi e mauhia mai ’oia, e ha’amatara i te mau fifi rau e tupu mai.

E tupu teie tau ha’api’ira’a  mai teie nei ’e tae atu i te āva’e nō tiunu 2026, e fāna’o te mau pīahi i te mau ha’api’ira’a rau ’e tae noa atu i te tau mā’imira’a i ni’a i te hō’ē maorora’a e 3 , e 4 mahana i te ’āva’e, nā te reira e fa’aturēni i te ha’api’ira’a ’e te ’ohipa.

E fāna’ora’a pāpū mau teie nō te maita’i o te orara’a tōtiare i Pōrīnetia nei, ’e ’ia riro mai ’ei arata’i pāpū nō te nu’ura’a ’e te taui.

’Ua riro ato’a taua mahana ra, te 11 nō tetepa 2023, ’ei mahana fa’aōra’a i nā pīahi 10 i mā’itihia nō te tomo i roto i teie ha’api’ira’a. Nō reira, ’ua fa’atupu-roa-hia te tahi ’ōro’a ’īritira’a i mua i te mau ti’a mana o te fenua e turu nei i teie fa’anahora’a, te pū o te autaea’era’a, te ’utuāfare ’e te fāito au(DSFE), e ’āpe’e nei i te mātete a te Hau, te mau fatu ’ohipa a teie mau pīahi-rave ’ohipa ’e te mau ti’a o te fare ha’api’ira’a tuatoru ’e ’o Ocellia.

 

Ouverture officielle de la formation préparatoire au Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale (DEIS)

Ce lundi 11 septembre, en début d’après-midi, s’est tenue l’ouverture officielle de la formation préparatoire au Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale (DEIS), à l’Université de la Polynésie française (UPF), en présence d’Éliane Tevahitua, vice-présidente, ministre de la Culture, de l’Enseignement supérieur, de l’Environnement, du Foncier et de l’Artisanat, en charge des Relations avec les Institutions, de Minarii Chantal Galenon Taupua, ministre des Solidarités et du Logement, en charge de l’Aménagement, de la Famille, de la Condition féminine et des personnes non autonomes, de Patrick Capolsini, président de l’UPF, et de nombreuses autres personnalités publiques.

L’UPF, en partenariat avec Ocellia, a annoncé récemment le lancement d’une formation inédite qui vise à renforcer les compétences des professionnels engagés dans le domaine de l’action sociale et médico-sociale en Polynésie.

Face à l’évolution constante des problématiques de la population, des dispositifs d’intervention, et des politiques définissant l’action sociale sur le territoire, le Pays a pris l’initiative de soutenir financièrement cette formation préparant au Diplôme d’État d’Ingénierie Sociale (DEIS), un programme de niveau Bac+5 (Niveau 7). Il s’agit de la première initiative de ce type à être mise en place en Polynésie.

La formation DEIS s’adresse à différents profils, cadres « développeurs » et « managers », qui sont en capacité de penser, d’un point de vue stratégique et prospectif, le développement ou l’adaptation de l’offre de service en intervention sociale. Profil métissé, l’ingénieur social reste un spécialiste des politiques publiques, il est notamment appelé à conduire des recherches et des études-diagnostic, à élaborer et expérimenter des dispositifs opérationnels et à conduire l’évaluation de leurs effets. Il travaille à partir d’une connaissance affinée des situations à transformer, et met en œuvre une expertise qui prend en compte la complexité des contextes et des situations. La formation s’étalera jusqu’au mois de juin 2026, avec des cours théoriques et des sessions d’initiation à la recherche, regroupés sur 3 à 4 jours par mois en moyenne, ce qui permettra de concilier le programme avec les engagements professionnels.

Ce DEIS de l’UPF et Ocellia représentent une belle occasion de contribuer activement à l’amélioration de l’action sociale en Polynésie et de devenir un acteur majeur du changement dans ce domaine.

Cette journée du 11 septembre marque également la rentrée des 10 étudiants sélectionnés pour suivre cette formation. À l’occasion, une cérémonie d’ouverture a été organisée en présence des autorités publiques qui financent le projet, des responsables de la direction des Solidarités, de la Famille et de l’Égalité (DSFE), qui assurent le suivi du marché public, des employeurs des étudiants-stagiaires et des représentants de l’UPF et d’Ocellia.

 

Discours de la vice-présidente