Ouverture du 48ème salon des Marquises

2019-05-29T14:29:38+00:0029 mai 2019|

Le ministre  de la Culture et de l’Environnement en charge de l’artisanat, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a officiellement ouvert la 48ème édition du salon des Marquises, lundi matin, sur la place Mamao, à Papeete.

Les artisans des îles Marquises sont en effet de retour au Parc Expo de Mama’o, du 29 mai au 9 juin. Le 48ème  ème salon de l’archipel des îles Marquises, organisé par la fédération artisanale « Te tuhuka o te henua enana »,  présidée par par Stéphane Tuohe, Tuoheet soutenu par le ministère en charge de l’artisanat et le service de l’artisanat traditionnel, regroupe plus d’une centaine d’artisans marquisiens.

Depuis Fatu Hiva, Tahuata, Hiva Oa, Nuku Hiva, Ua Pou et Ua Huka, ils ont fait venir leurs plus belles créations où se mélangent tiki et autres sculptures (armes, parures, etc.), symboles de la culture marquisienne, devenus l’un des concepts incontournables de la représentation de la culture polynésienne.

Cette année, la fédération organise un concours, sur 4 jours, basé sur la reproduction, par les artisans exposants, du tiki a Moke, du nom de son découvreur. Cette petite statuette, de forme classique, est constituée d’un crâne en forme d’obus et présente une perforation transversale au bas de la nuque. Découvert en 1919 dans la vallée de Hokatu sur l’île de Ua Huka, l’original a malheureusement disparu. Un moulage en pierre du petit tiki est exposé dans le musée de Tetumu (Ua Huka) et une représentation en bois de rose est exposée au British museum de Londres. La remise des prix de ce concours est prévue pour le 8 juin à 11h30.

Durant 12 jours, les visiteurs pourront découvrir les spécificités de chaque île comme le tapa de Fatu Hiva, les gravures sur rostres d’espadon de Tahuata, les sculptures en pierres fleuries de Ua Pou et en roche basaltique de Ua Huka, les ouvrages en graines de Nuku Hiva et la pyrogravure sur bambou de Hiva Oa. Cette diversité démontre toute l’habilité et la créativité des artisans marquisiens.

Des démonstrations de sculpture, de fabrication et de teinture sur tapa ainsi que de confection de colliers en graines sont programmées durant le salon sans oublier la préparation du fameux kumu hei, ou « bouquet d’amour », en raison des senteurs aphrodisiaques qu’il dégage et qui parfume merveilleusement la chevelure des Marquisiennes.

Les journées culturelles, sous forme de tableaux vivants, des samedis 1er et 8 juin, à 10 h, vont reprendre les activités effectuées au cours de la semaine et vont permettre également au public de participer à la préparation et à la dégustation des plats typiques de l’archipel.  Les heures d’ouverture au public du salon sont de 8 h à 18 h.