Ouverture de la session administrative à l’Assemblée

2019-04-11T13:59:16+00:0011 avril 2019|

La session administrative a officiellement été ouverte, jeudi matin, à l’Assemblée de Polynésie française.

A cette occasion le Président, Edouard Fritch a prononcé un discours dans lequel il fait le point sur l’action et les projets de son gouvernement.

« Nous avons engagé la réforme de notre Statut adopté cette nuit à l’Assemblée nationale. C’est la première vraie réforme initiée par la Polynésie depuis 2004. Les modifications subies en 2007, 2008 et 2011, ont été prises à l’initiative des autorités parisiennes pour tenter d’enrayer l’instabilité politique de cette période », a déclaré le Président dans son discours.

« La présente réforme vient de notre initiative. Elle consacre notamment le fait nucléaire polynésien, notre compétence sur les terres rares, le droit foncier en facilitant la sortie des indivisions, l’extension de nos relations internationales, le renforcement des compétences des communes et de leurs groupements et la sanctuarisation de la Dotation globale d’autonomie », a ajouté Edouard Fritch.

Il s’agira d’une avancée importante pour nos institutions qui est le résultat d’un travail considérable entamé en 2014 avec l’Etat, les maires et les parlementaires. La loi organique sur le statut et la loi simple qui l’accompagne devront encore passer en commission mixte paritaire avant d’être définitivement adoptée par le Parlement.

« Je considère que nous sommes pleinement ou suffisamment autonomes pour avoir des relations de partenariat avec l’Etat et l’Europe d’une part, et pour traiter d’égal à égal avec les Etats du Pacifique, d’autre part ,» a souligné le Président, en évoquant également en effet les liens avec l’Union Européenne.

Le Président a aussi souligné le fait que les indicateurs économiques, publiés en février 2019 par le CEROM, indiquent que la situation économique continue de s’améliorer sur l’exercice 2018.

« Ce qui est d’ailleurs confirmé par l’agence Moody’s qui souligne l’amélioration des performances opérationnelles du Pays. L’agence de notation explique ces performances par « l’engagement du gouvernement en faveur de l’assainissement budgétaire, sa trajectoire de désendettement et sa gestion prudente de la dette » et confirme  la note « A3 avec perspective positive », qui constitue la plus haute note jamais attribuée à la Polynésie française. Je félicite particulièrement notre Vice-président, ministre des finances et l’ensemble du gouvernement. C’est le fruit de nos efforts collectifs », a souligné Edouard Fritch.

Le Président a ensuite fait le point précisément sur chaque secteur de l’économie polynésienne, et sur les projets de la ferme aquacole de Hao et du Village Tahitien. Il a notamment souligné les très bons chiffres enregistrés dans le domaine du tourisme pour l’année 2018 avec des perspectives toutes aussi bonnes pour cette année.

 

DISCOURS DU PRESIDENT