Noël pour les personnes sans domicile fixe

2020-12-18T15:45:46+00:0018 décembre 2020|

Un Noël pour les personnes sans domicile fixe s’est déroulé, jeudi soir. L’opération s’est déroulée en deux temps, à 17 h, d’abord à Tipaerui, avec la ministre de la Famille, Isabelle Sachet, puis à partir de 18h au centre de Motu Uta, avec le Président Edouard Fritch et la ministre. Le Vice-Président Tearii Te Moana Alpha et le maire de Papeete, Michel Buillard, étaient également présents.

Ainsi, 300 repas de Noel comprenant de la dinde fumée, du gratin de pommes de terre, une bûche de Noël et une boisson ont été remis aux personnes sans abri hébergées au CHU de Tipaerui ainsi que sur le site de Fare Ute, mais également par le biais d’une maraude à la place Toata, à la place Tarahoi et dans le parking de la DSFE, de 17h à 18h30.

Une chorale constituée de personnes accueillies dans les centres dédiés s’est produite sur scène, avec plusieurs spectacles de danses qui se sont succédés. Une remise d’attestation de formation au PSC1 a également eu lieu pour plus d’une dizaine de personnes sans abri.

En  effet, une expérimentation a été initiée en octobre dernier sur le site de Fare Ute, avec la collaboration de deux associations spécialisées dans la prise en charge des personnes sans abri. Ainsi, l’association « Te Torea » a été sollicitée pour la prise en charge du quotidien, compte tenu de sa forte expérience en la matière tant au niveau de l’hébergement que de l’accompagnement au quotidien. L’association « Te Ui Rau » quant à elle, a été choisie pour se consacrer au volet insertion sociale et professionnelle.

Les premiers bilans sont satisfaisants et augurent un bel avenir pour les personnes accueillies au sein de cette structure. Depuis l’ouverture du centre d’hébergement provisoire le 24 octobre dernier, 96 personnes ont pu bénéficier d’un toit et de 3 repas par jour, mais aussi d’une écoute, d’un accompagnement social individualisé pour favoriser leur réinsertion. Parmi ces 96 personnes, 60 personnes ont entre 35 et 59 ans, dont 78 hommes et 18 femmes.

Au total, 40 personnes sont sorties de ce dispositif. La plupart sont retournées dans leurs familles, ou ont été orientées vers des structures d’accueil réservées aux personnes sans abri.

Cette formation va être poursuivie avec la volonté de remettre les personnes sans abri dans une dynamique de reprise d’emploi, et ce toujours dans le souci d’adapter au maximum les suivis sociaux mis en œuvre.

//