Le Président de la Polynésie française, Moetai BROTHERSON, accompagné de la Vice-présidente et ministre de la Culture, de l’environnement, de l’Artisanat et du Foncier, Eliane TEVAHITUA, de la ministre des Solidarités et du Logement, Minarii GALENON, ainsi que des députés Mereana REIR ARBELOT, Tematai LEGAYIC, et Steeve CHAILLOUX, ont assisté à l’ouverture de la 14e édition du festival culturel des îles Marquises, le Matava’a.

Invités à se présenter sur la place Temehea avant le lever du jour, ils ont entendu un chant traditionnel interprété exclusivement par les hommes de l’île. Un chant en rappel d’une pratique ancestrale. Elle consiste à réunir les sages du village afin qu’ils appellent les chefs de clan à l’apaisement en période de conflit.

Le Président de la Polynésie française et sa délégation se sont ensuite rendus sur la plage de Paahatea. Sur place, Moetai BROTHERSON a lancé le signal de départ à la pirogue à voile Vaka Nui, en allumant un feu. L’embarcation avait quitté Atuona à Hiva Oa pour rejoindre la côte de Taiohae, Nuku Hiva. C’est au son des pahu, pu et un mave mai que la pirogue double a été accueillie. La délégation présidentielle a ensuite rejoint le Haut-commissaire de la République en Polynésie française, Eric Spitz, face à l’évêché. Ensemble ils ont procédé à la coupure de ruban ouvrant les festivités. Le cortège de personnalités de l’Etat et du Pays s’est dirigé dans les gradins afin de s’y installer et assister aux représentations des 6 îles qui composent l’archipel des îles Marquises.

Ainsi, après un échange de cadeaux, Ua Pou se lance sur la terre des Hommes, suivi de Fatu Hiva, Hiva Oa, Tahuata, Ua Huka, qui recevra la prochaine édition en 2025, et enfin l’île hôte Nuku Hiva. A l’issue de ces représentations, l’évêque Pascal SHANG SOUI a récité une prière. 92% des marquisiens sont catholiques. Le Chef de l’exécutif local a ensuite pris la parole et prononcé un discours en langue marquisienne. Il a rendu un vibrant hommage à la fervente défenderesse des Marquises, Yvonne TEKUATAOA KATUPA. Une cérémonie de kava et la prestation des plus jeunes clôturent cette cérémonie d’ouverture.

Le Président de la Polynésie française a ensuite visité les stands des artisans et terminé sa mission par un arrêt à l’atelier patutiki. Cette année, le festival culturel et des arts marquisien a pour thème : la transmission. Nuku Hiva a vu le nombre de sa population doublé en passant de 3000 citoyens à 6000 visiteurs. Avec les 1600 festivaliers, il faut ajouter 18 bateaux danois. Pas moins de 120 voiliers ont jeté l’ancre dans la baie et c’est sans compter l’arrivée prochainement de l’Aranui.