L’État cède, à titre gratuit, au Pays les aérodromes de Bora Bora, Raiatea et Rangiroa

2020-09-29T12:00:31+00:0029 septembre 2020|

Le Haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, et le Président de la Polynésie française, Edouard Fritch, ont signé, mardi, l’acte authentique de cession, à titre gratuit, de la propriété des aérodromes d’État de Bora Bora, Raiatea et Rangiroa au profit de la Polynésie française.

Ces ensembles immobiliers estimés à presque 8 milliards Fcfp (4,4 milliards pour Bora Bora, 2,1 milliards pour Raiatea et 1,3 milliard pour Rangiroa) représentent une superficie foncière totale de plus de 193 ha.

La Convention État/Pays signée le mois dernier, le 10 septembre 2020, a permis, dans un premier temps, le transfert de gestion et d’exploitation de ces trois aérodromes secondaires à la collectivité.

Cette signature des actes notariés marque la dernière étape du transfert au Pays qui sera effectif  à compter du 1er octobre 2020.

Afin de supporter les charges supplémentaires qui lui incombent à présent, une dotation financière sera versée annuellement par l’État en faveur du Pays.

Afin de ne pas créer de rupture d’activité et pendant une période transitoire de deux ans, la gestion des trois aérodromes est confiée à ADT qui en assure déjà l’exploitation depuis mars 2010.

 

//