Le Président en visite sur les principaux chantiers de la côte Est de Tahiti

2021-02-16T18:23:40+00:0016 février 2021|

Le Président Edouard Fritch, accompagné du ministre des Grands Travaux, en charge des transports terrestres, René Temeharo, a effectué, mardi, une visite des principaux chantiers sur l’île de Tahiti, afin de faire le point sur les travaux en cours.

La visite a débuté dans la commune de Mahina, avec le chantier de sécurisation des talus à Orofara. Ce chantier porte sur la sécurisation de deux talus instables situés au PK 12.85 et 13.20 sur la RT2. Le montant global de ces travaux s’élève à 120 millions Fcfp, dont 80% pris en charge par l’Etat.

La délégation gouvernementale s’est ensuite rendue à Hitia’a O Te Ra, pour constater l’avancement des travaux concernant la réalisation d’une cale de mise à l’eau à Papenoo. Cet équipement va créer un accès à la mer sécurisé pour les usagers, et particulièrement pour les pêcheurs de la commune. Cette opération représente un investissement global de 200 millions Fcfp. Le maire de Hitia’a o Te Ra, Henri Flohr a sensibilisé le Président sur la possibilité de réaliser une véritable zone de développement économique autour de cet équipement, afin de permettre la vente des produits de la pêche, mais aussi les productions agricoles ou artisanales. 

Toujours à Hitia’a O Te Ra, dans la commune associée de Mahaena, une opération, désormais terminée, a consisté à réaliser un cheminement pour piétons le long de la RT2. Il s’agit d’un passage quotidiennement emprunté par les scolaires de la commune afin de rejoindre un arrêt-bus. Le bétonnage de la route d’accès au village de Mahaena a également été réalisé, ainsi qu’un muret de protection, afin de limiter l’inondation de cette route lors de crues. L’investissement pour ces travaux s’élève à 22 millions Fcfp pour le cheminement piétons, 31 millions Fcfp pour le bétonnage, et 10 millions Fcfp pour le muret.

Dans cette zone, un pont a aussi été sécurisé par des barrières. Celui-ci sera prochainement refait afin de permettre aux habitants d’accéder à leurs habitations dans des conditions optimales. Il y a également un chantier en cours, à Hitia’a O Te Ra, qui porte sur la rectification de deux virages sur la RT2. L’objectif de l’opération est de redessiner deux virages de la du PK 41.1 au PK 42.4 et du PK 42.9 au PK 43.2, dans le cadre d’une amélioration et d’une sécurisation du tracé de la route de ceinture, sur la côte Est. Le montant de ces travaux s’élève à 400 millions Fcfp pour le virage du PK 41.1 au PK 42.4, dans le cadre du 3ème instrument financier, avec une répartition entre l’Etat (70% TTC, 280 millions Fcfp) et le Pays (30% TTC, 120 millions Fcfp). Pour le virage du PK 42.9 au PK 43.2, toujours dans le cadre du 3ème instrument financier, le financement de 500 millions Fcfp est assuré également par l’Etat (70% TTC, 350 millions Fcfp) et le Pays (30% TTC, 150 millions Fcfp).

Concernant la zone biomarine de Faratea, il a été question d’harmoniser la partie industrielle et aquacole avec l’espace restant. En effet, dans le cadre des appels à projets, l’établissement G2P analyse actuellement les projets d’entreprises souhaitant investir dans l’espace de Faratea, l’intérêt pour le Pays étant de faire des choix d’entreprises adaptées au lieu. Sur la côte Ouest, en présence du Vice-Président Tearii Te Moana Alpha, maire de Teva I Uta, la visite a continué, en début d’après-midi, à Mataiea, sur le chantier d’aménagement de la pointe Tehoro. Cette opération en cours vise à créer des installations portuaires destinées aux pêcheurs, aux plaisanciers et à la population sur cette pointe, à Mataiea. Le montant de ces travaux s’élève à 300 millions Fcfp, avec également une répartition entre l’Etat (70% TTC, 210 millions Fcfp) et le Pays (30% TTC, 90 millions Fcfp).

Le Président s’est félicité de l’avancée de l’ensemble de ces travaux, qui génèrent de l’activité économique, et permettent de réaliser des équipements structurants au bénéfice de la population de ces communes.

 

//