Entretien avec le Premier ministre neo-zelandais

2019-10-04T10:27:12+00:004 octobre 2019|

En déplacement dans la ville de Gisborne, en Nouvelle-Zélande, pour la commémoration Tuia 250, le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, a eu un entretien officiel avec le Premier ministre néo-zélandais, Jacinda Ardern.

Accompagné du ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, et du président de l’Assemblée de la Polynésie française, Gaston Tong Sang, le président Edouard Fritch a évoqué plusieurs dossiers.

Les liens culturels forts et anciens existant entre les îles de la Polynésie française et la Nouvelle-Zélande ont été rappelés à cette occasion, comme viennent l’illustrer les célébrations de Tuia 250, qui marquent l’arrivée, en 1769, en Nouvelle-Zélande, du navigateur James Cook, lequel est venu de Tahiti guidé par Tupaia, qui était originaire des îles Sous-le-Vent.

Le Président et le Premier ministre néo-zélandais ont ainsi pu échanger sur la place et l’enseignement des langues polynésiennes. Il a aussi été question, lors de cet entretien, du groupe des dirigeants polynésiens (PLG, Polynesian Leaders group) et de la place que la communauté maorie de Nouvelle-Zélande peut éventuellement avoir dans cette instance.

Le président a aussi évoqué la mise en œuvre de l’accord de coopération signé en juillet 2018 entre la Polynésie française et la Nouvelle-Zélande. Des échanges ont également eu lieu sur le projet de câble sous-marin de télécommunications qui a été discuté, le mois dernier, entre le président Fritch et le président du Chili, Sebastian Pinera.

Enfin, le Président Edouard Fritch a aussi parlé de la réunion « One Planet Summit » prévue avec le président de la République, Emmanuel Macron, en Polynésie française, en avril prochain, les thèmes de la protection de l’environnement et de la lutte contre les effets des changements climatiques étant des priorités partagées également par la Nouvelle-Zélande.

//