Le  ministre de l’Équipement en visite de chantier à Takume

2020-02-20T11:29:01+00:0020 février 2020|

Le ministre de l’Equipement et des transports terrestres René Temeharo, accompagné du directeur et des techniciens de la direction de l’Equipement, a effectué, mardi, une visite du chantier de reconstruction du débarcadère de Takume (Tuamotu-Centre) afin de procéder aux opérations de réception de l’ouvrage.

L’opération a consisté en la reconstruction du débarcadère extérieur de Takume. Cet ouvrage répondra ainsi aux besoins exprimés par la population de l’atoll. Les constructions offriront aux usagers un débarcadère sécurisé et une darse davantage protégée de la houle, ce qui améliorera les opérations de chargement et déchargement de marchandises et de coprah.

Les travaux ont porté sur la démolition du quai existant et de la rampe de mise à l’eau, sur la réalisation d’un nouveau quai, ainsi que d’une cale de mise à l’eau, avec le déroctage du bassin, et enfin la mise en place d’enrochements de protection et la réalisation de murs chasse-mer.

Le financement des travaux dans le cadre de la programmation du 3IF (troisième instrument financier) 2017 s’élève à 335 000 000 Fcfp TTC avec une prise en charge par l’Etat d’un montant de 237 168 141 Fcfp  (soit 80 % du montant HT).

Suite à un appel d’offres lancé en février 2017, les travaux ont été attribués à l’entreprise GL Constructions pour un montant de 239 730 000 Fcfp HT, soit 270 894 900 Fcfp et ont démarré en mars 2018 pour une durée de 12 mois. Ils ont été suspendus en septembre 2018 pour des problèmes techniques survenus dans la réalisation du mur chasse-mer. Il a été décidé de procéder à la reconstruction de certaines parties et de consolider le mur déjà réalisé. Par ailleurs, les matériaux issus du dragage et déroctage n’étaient pas suffisants pour pouvoir réaliser les musoirs en blocs à canaux régulés.

Par conséquent, un projet d’avenant est intervenu afin de permettre à l’entreprise de poursuivre le chantier avec une reprise des travaux en juillet dernier pour se terminer en février cette année. La visite du chantier réalisée mardi a permis au ministre de l’Equipement de constater la fin des travaux et la conformité de l’ouvrage à sa destination future.

 

//