La ministre du Travail s’entretient avec le colonel Christophe Soriano

2019-12-17T10:00:41+00:0017 décembre 2019|

La ministre du Tourisme et du Travail, en charge de la formation professionnelle, Nicole Bouteau, s’est entretenue, lundi après-midi, avec le colonel Christophe Soriano, commandant le Régiment du Service Militaire Adapté de Polynésie française (RSMA-Pf).

La directrice du Service de l’Emploi, de la Formation et de l’Insertion Professionnelles (SEFI), Hina Grepin, assistait également à cette rencontre.

Cette réunion a été l’occasion de dresser un bilan du partenariat entre le Pays et le RSMA et d’évoquer les perspectives à venir. Parmi les projets, 2020 verra notamment l’organisation des discussions relatives à l’élaboration de la convention-cadre triennale entre l’Etat, le Pays et le RSMA.

La formation professionnelle et l’employabilité étant indissociables, l’adaptation constante aux mutations du marché du travail polynésien guide tant l’action du RSMA que celle du Pays au travers du SEFI.

Le colonel Soriano a rappelé les quatre axes sur lesquels le RSMA met désormais un accent particulier dans le cadre de la prise en charge des jeunes demandeurs d’emploi qui intègrent le régiment pour suivre une formation professionnelle.

Le premier axe est relatif au suivi post-formation avec pour objectif l’insertion du stagiaire volontaire. Ce suivi est assuré sur une période d’au moins un an après sa sortie de formation.

Le deuxième axe est celui du suivi médico-psychosocial du stagiaire durant sa formation. Une prise en charge médicale est mise en place dès son entrée. Un suivi social est également assuré par une assistante sociale des armées, en partenariat avec les services sociaux du Pays. En 2020, un psychologue permanent assurera quant à lui le suivi psychologique tant à Tahiti qu’au sein des régiments de Tubuai et Hiva Oa. Le public accueilli par le RSMA est souvent très éloigné de l’emploi, certains jeunes plus vulnérables ayant besoin d’un suivi personnalisé.

Le troisième axe concerne l’inclusion numérique pour tous les stagiaires. Acquérir les bases du numérique est aujourd’hui incontournable en matière d’insertion professionnelle.

Enfin le quatrième axe est celui du développement d’un étroit partenariat avec les communes polynésiennes, premier relai de proximité avec la population. Afin que les jeunes des îles mêmes les plus isolées puissent bénéficier de l’accompagnement du RSMA, ce dernier souhaite s’appuyer sur les communes afin d’informer le public sur ce que propose le RSMA et leur permettre d’accéder aux formations développées. Ainsi, le RSMA souhaite formaliser ce partenariat avec le Syndicat pour la Promotion des Communes de Polynésie française (SPCPF) qu’ils ont récemment rencontré.

En 2020, le RSMA a prévu d’accueillir près de 640 stagiaires volontaires. Le partenariat avec le SEFI est apprécié et salué par le colonel Soriano. La ministre a quant à elle remercié le RSMA pour son action en faveur de la formation et de l’insertion des centaines de jeunes Polynésiens qui chaque année bénéficient des plateaux pédagogiques et de l’accompagnement du régiment. Elle a souhaité que le partenariat entre le Pays et le RSMA puisse, notamment dans les îles, développer des formations permettant au public touché de développer de la pluri-activité notamment dans le secteur primaire ou celui du tourisme.

 

//