La ministre du Tourisme visite les journées portes ouvertes du charter nautique à Papeete

2021-02-16T15:15:03+00:007 février 2021|

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, a rendu visite, samedi, aux compagnies de charters nautiques  qui organisent trois journées portes ouvertes, du 5 au 7 février, au quai Fafapiti, le long de l’esplanade Tu Marama, à Papeete.

 

Comme le reste de l’industrie touristique, cette activité dont la clientèle est principalement internationale, a été et est de nouveau très impactée par les restrictions de voyage liées à la pandémie.

 

C’est dans ce contexte que les compagnies Escapade Charter, Liberty Cruise, Herevai Charter, Dream Yacht Charter et Poe Charter ont décidé d’organiser trois journées portes ouvertes en fin de semaine, de vendredi à dimanche. Le Port de Papeete est partenaire de l’évènement en mettant gracieusement à disposition l’ensemble de la marina Fafapiti. L’objectif de ces professionnels est de présenter leur produit peu connu à la clientèle locale qui est invitée à visiter les navires à quai et échanger avec les professionnels sur leurs activités, leurs offres, et les îles visitées au cours de leur croisière. Activité idéale pour des vacances en famille ou entre amis, ces catamarans très confortables accueillent entre 8 et 12 passagers et peuvent être loués avec ou sans skipper.

 

Aujourd’hui, le charter nautique en Polynésie, ce sont 85 navires en activité, proposant une offre de 400 cabines pour une capacité de 775 passagers.

 

Avant la crise sanitaire covid, les résultats de ce secteur d’activité étaient en forte augmentation. Plus de 14 000 jours de navigation ont été opérés en 2019, en progression de 25% par rapport à 2018. Le secteur a généré un chiffre d’affaires de plus de 2 milliards Fcfp, en augmentation de 10% par rapport à 2018. En 2019, ce sont 10 700 passagers qui ont été transportés, marquant une hausse de 35,5%: 3 200 en provenance de métropole, 3 000 des États-Unis et 2 000 résidents de Polynésie française. Le reste des clients (23%) viennent d’Allemagne, du Royaume Uni, des autres pays d’Europe, d’Australie, de Nouvelle Zélande, du Canada et de la Suisse.

 

Ce secteur propose des débouchés aux jeunes polynésiens, notamment aux métiers de steward et hôtesse-marin. Ainsi, régulièrement, le Pays, via le SEFI, organise des formations qualifiantes à ces métiers. Il s’agit d’un cursus de six mois qui permet aux stagiaires d’acquérir toutes les compétences pour le secteur de l’hôtellerie flottante (voiliers de plaisance ou/et croisiéristes) en tant que personnel d’accueil et de service. La ministre a pu échanger avec de jeunes polynésiennes qui exercent cette activité depuis quelques années, l’une d’entre-elles ayant pu se forger une expérience aux Antilles où l’activité charter est très développée.

 

Nicole Bouteau a également profité de cette visite pour discuter avec les professionnels présents sur la situation de leur activité, les difficultés qu’ils rencontrent et leurs attentes en termes d’accompagnement du Pays notamment pour développer le tourisme d’intérieur en attendant la réouverture des frontières.

 

 

//