La ministre du Tourisme visite le chantier de construction de la Villa Aquamaris à Bora Bora

2021-02-12T19:00:47+00:0012 février 2021|

Dans le cadre de son déplacement à Bora Bora, jeudi, mission au cours de laquelle Nicole Bouteau est allée à la rencontre des professionnels de l’île, la ministre du Tourisme a visité le chantier de la Villa Aquamaris, situé sur le motu Roa, dans la commune associée d’Anau.

La villa, entre lagon et océan, a été conçue de façon à interagir de toute part avec l’eau. Ceci constitue l’essence du projet et lui confère une identité forte et un caractère unique en Polynésie. L’univers aquatique est mis en valeur par l’arrivée en bateau jusqu’au cœur du domaine. La lagune plantée de « Naupata », permet la desserte directe de la villa et offre une réelle intimité à ses usagers.

Cette villa résidentielle de luxe disposera d’une offre de service conséquente afin d’accueillir ses invités: restauration, spa, piscines, jacuzzi, espace yoga, bars, et salle de cinéma. Des aménagements spectaculaires, comme l’aquarium géant d’eau de mer (le plus grand aquarium privé au monde), ou la piscine et le spa sous-marin viennent compléter cet ensemble. Elle pourra également être employée comme hébergement touristique occasionnel et dispose pour ce faire de divers services techniques nécessaires: logement du personnel, locaux et pontons techniques.

La Villa Aquamaris présente des dimensions généreuses avec une superficie totale de 1 100 m². Le niveau principal compte 6 chambres, le séjour, la cuisine et ses dépendances, un salon TV et plusieurs terrasses entourant une piscine et un jacuzzi. Le sous-sol propose de nombreux services récréatifs organisés autour d’une salle de cinéma, d’un bar, d’une salle de poker et d’un espace spa avec un bain d’eau de mer. Ce niveau donne également sur l’aquarium unique par sa taille. Le dernier niveau enfin est entièrement consacré à la suite principale d’une superficie de 95 m².

Les paysages du site ont été travaillés dans le respect du patrimoine naturel existant. Par ailleurs, plus de 700 pieds de plantes typiques des motu sont également implantés sur le domaine.

Démarré en octobre dernier, le chantier est bien avancé, la villa devant être livrée en fin d’année. Après la villa Bora Bora One, il s’agit du second projet de villas de luxe sur l’île. Deux autres projets devraient également voir le jour prochainement.

En Polynésie française comme à travers le monde, le « voyage de luxe » est en constante évolution. Sur le volet de l’hébergement de luxe, les grands hôtels classés 4 et 5 étoiles offrant des installations de haut standing, harmonie et beauté du paysage répondent à cette demande. S’y ajoutent quelques résidences privatives d’exception qui présentent l’avantage de la discrétion, de l’exclusivité du logement, et de la personnalisation des prestations. La crise sanitaire a donné lieu à une augmentation de la demande pour cette catégorie d’hébergement de luxe. La Polynésie française, isolée géographiquement, est en effet devenue très attractive auprès d’une clientèle à forte valeur ajoutée, en recherche d’une destination préservée.

C’est ainsi que par loi du Pays du 1er février 2021 portant modification de la loi du Pays du 29 mars 2018 portant réglementation en matière d’hébergement de tourisme en Polynésie française a été introduit une nouvelle catégorie d’hébergement touristique, la Villa de Luxe, afin de répondre à une demande croissante de la clientèle touristique à forte retombées économiques. Il s’agit d’un produit d’exclusivité alliant les standards de grand confort de l’hôtellerie haut de gamme ainsi que des prestations de luxe à la carte.

 

//