La ministre du Tourisme rencontre le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme

2020-10-08T14:57:52+00:008 octobre 2020|

Accompagnée de Jean-Marc Mocellin, directeur général de Tahiti Tourisme, la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, s’est entretenue, jeudi, avec Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie.

 

Nicole Bouteau a dans un premier temps présenté la situation du tourisme polynésien particulièrement impacté par la crise sanitaire et décrit les protocoles sanitaires qui ont permis la réouverture des frontières le 15 juillet dernier. Le ministre s’est intéressé au parcours du voyageur mis en place par la Polynésie qualifiant le dispositif d’innovant.

A l’occasion de cette rencontre, Nicole Bouteau a sollicité l’intervention du Secrétaire d’Etat sur une problématique qui freine la reprise de certains marchés et qui nécessite l’intervention du ministère des Affaires étrangères. En effet, depuis quelques semaines, la Polynésie est considérée par certains Etats au même niveau sanitaire que la France hexagonale et à ce titre une quatorzaine est imposée aux ressortissants de ces Pays de retour de voyage de Polynésie. Il s’agit notamment du Royaume-Uni, de la Belgique, de l’Allemagne, de la Suisse qui au moment de la reprise du tourisme international, le 15 juillet dernier, ont été particulièrement dynamiques.

Le Japon quant à lui considère la Polynésie française comme faisant partie de l’espace Schengen, et impose également à ses ressortissants une quarantaine de retour de voyage des pays qui en sont membres. Jean-Baptiste Lemoyne interviendra en faveur de la Polynésie afin que ces freins puissent être rapidement levés.

La ministre du Tourisme a également sensibilisé le secrétaire d’Etat à la difficulté d’obtention des résultats des tests PCR avant départ pour les voyageurs à destination de la Polynésie compte tenu de la saturation des laboratoires, due à la situation sanitaire. Il s’agit également d’un frein important à la reprise touristique, de nombreux voyageurs préférant reporter ou annuler leur voyage du fait de l’incertitude d’obtenir leur test. Le secrétaire d’Etat a confirmé que le ministère national de la Santé travaille actuellement à la mise en place, aux aéroports de Paris, d’un dispositif de tests rapides avant départ, ce qui permettra de lever cet obstacle.

Les échanges ont été riches et cordiaux; Jean-Baptiste Lemoyne saluant les choix et les décisions de la Polynésie: « Vous êtes une destination audacieuse et dynamique ! » – « Je souhaite que nous continuions à travailler main dans la main », a-t-il conclu.

//