La ministre du Tourisme rencontre le Haut-commissaire de la Nouvelle-Zélande à Niue

2019-10-03T08:19:46+00:003 octobre 2019|

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, a rencontré Kirk Yates, Haut-commissaire de la Nouvelle-Zélande à Niue, lors d’une visite de courtoisie dans ses locaux à Alofi.

La ministre a présenté la situation du tourisme en Polynésie et son rôle important dans l’économie et dans le domaine de l’emploi. Ils ont échangé sur les relations entre la Nouvelle-Zélande et la Polynésie ainsi que celles avec Niue.

Nicole Bouteau a également évoqué les discussions en cours avec le gouvernement des Îles Cook relatives à la mobilité entre la Polynésie française et les Îles Cook afin de pallier au manque de main-d’œuvre notamment dans le domaine du tourisme. Les discussions ont aussi porté sur la formation et la particularité du lycée Hôtelier et du Tourisme de Tahiti, seul établissement dédié aux métiers du tourisme dans la région.

Le Haut-commissaire de la Nouvelle-Zélande a quant à lui souligné l’intérêt de l’accord d’échange régional PACER Plus. Pour les Pays signataires du Pacifique, PACER Plus remplace un précédent accord régional de coopération économique et commercial avec le Pacifique Sud qui prévoyait l’accès en franchise de droit d’entrée à l’importation en Nouvelle-Zélande et en Australie. PACER Plus est un accord de réciprocité qui maintient cet accès aux pays signataires mais oblige également ces mêmes pays à réduire leurs droits d’entrée au fil du temps.

Selon Kirk Yates, ce programme est une priorité pour la Nouvelle-Zélande car les pays insulaires du Pacifique sont leurs voisins les plus proches. « Nous partageons des liens étroits avec près de 296 000 habitants du Pacifique vivant en Nouvelle-Zélande et nous avons un intérêt évident pour une région prospère et durable. C’est l’objectif principal de PACER Plus. Les possibilités de développement économique dans les pays insulaires sont limitées en raison de leur petite taille et de leur difficulté à réaliser les économies d’échelle nécessaires pour soutenir la concurrence sur les marchés internationaux. PACER Plus devrait contribuer à créer des emplois et de la richesse dans le Pacifique en facilitant les échanges commerciaux, la mobilité des travailleurs entre ces pays. », a déclaré le Haut-commissaire de la Nouvelle-Zélande à Niue.

//