La ministre du Tourisme reçoit une délégation de Wallis-et-Futuna au Centre des métiers d’Art

2019-11-02T07:21:11+00:001 novembre 2019|

La ministre du Tourisme et du Travail, en charge de la formation professionnelle, Nicole Bouteau, a reçu, jeudi matin, avec Viri Taimana, directeur du Centre des métiers d’art (CMA) et Manuel Sanquer, directeur de cabinet de la ministre de l’Education, une délégation de Wallis-et-Futuna. Celle-ci était composée de Lauriane Vergé, présidente de la Chambre du commerce, de l’industrie, des métiers et de l’agriculture (CCIMA) de Wallis et Futuna, de Denis Ehrsam, directeur général de la CCIMA et d’Amalia Fotofili, de la direction des services de l’agriculture-forêt-pêche.

La visite de la délégation s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la convention de coopération décentralisée en faveur du développement économique, social et culturel entre la Polynésie française et le territoire des îles Wallis-et-Futuna signée par le président de la Polynésie française et le président de l’assemblée territoriale de Wallis et Futuna en début d’année. Ce document, symbole du rapprochement entre ces deux territoires francophones du bassin pacifique, détermine les grands principes de la coopération bilatérale dans six secteurs stratégiques: les ressources primaires, le tourisme, la culture, l’environnement, l’énergie et les transports maritimes et aériens.

La visite du CMA a permis de présenter l’établissement, son organisation, les formations diplômantes, les travaux des enseignants et des élèves mais aussi les projets du centre. Wallis-et-Futuna souhaite, dans le cadre de la préservation mais aussi de la transmission du patrimoine culturel et artisanal de la collectivité, établir un partenariat pour être accompagné dans la mise en place d’une structure de formation similaire. Il s’agit aussi d’offrir à la jeunesse wallisienne d’autres perspectives d’insertion professionnelle.

Pour amorcer cette démarche, la Chambre du commerce, de l’industrie, des métiers et de l’agriculture de Wallis et Futuna organise à la fin du mois de novembre la 1ère semaine de l’artisanat, au cours de laquelle la transmission par la formation sera au cœur de l’organisation de cet événement. Par ailleurs, des ateliers thématiques sur l’agriculture, la culture, l’artisanat seront proposés au public ainsi que le premier concours de designers locaux.

Toujours sur le volet économique, Wallis-et-Futuna s’apprête à adopter sa stratégie de développement touristique et ouvrira prochainement son office du Tourisme. Les Iles de Wallis et Futuna souhaitent s’ouvrir au tourisme de manière raisonnée et soutenable. La formation aux métiers du tourisme a aussi été un sujet longuement discuté au cours de cette rencontre, tant en matière de formation initiale que continue.

Le partenariat développé avec l’Université de Polynésie française dans le cadre de la licence professionnelle hôtellerie-tourisme, du Centre d’Etudes sur le Tourisme en Océanie-Pacifique (CETOP) ou encore du diplôme universitaire de guide touristique a également été abordé. La délégation s’est particulièrement intéressée au Lycée Hôtelier et du Tourisme de Tahiti (LHTT) et à l’ambition du Pays et de la ministre de l’Education, Christelle Lehartel, d’étendre le rayonnement de l’établissement dans la région et de développer les échanges éducatifs avec les voisins du Pacifique.

Par ailleurs, dans le cadre de la coopération dans le domaine de la formation, entre les deux collectivités, la ministre Nicole Bouteau s’est dit favorable à l’idée d’accueillir au sein du Centre des métiers d’art des élèves de Wallis-et-Futuna. Ces sujets pourront faire l’objet de conventions particulières.

 

//