Hommage à Jacques Chirac : Jean-Christophe Bouissou a assisté à la messe solennelle en l’Eglise Saint-Sulpice

2019-09-30T10:00:10+00:0030 septembre 2019|

Le ministre du Logement, Jean-Christophe Bouissou, a représenté le président Edouard Fritch, lundi, à Saint Sulpice, à Paris, lors de la messe solennelle donnée à l’occasion des obsèques nationales de l’ancien président de la République Jacques Chirac. Il était porteur d’un message qu’il a écrit au nom de tous les Polynésiens sur le livre d’or de cette cérémonie.

« Il y avait un recueillement extraordinaire. Quand vous avez autant de chefs d’Etats réunis dans le même mouvement de prière, cela génère une énergie absolument formidable. Et puis surtout une compassion que nous éprouvons pour cet homme qui a beaucoup fait pour la France mais aussi pour la Polynésie française », a déclaré le ministre du Logement, et de l’Aménagement du territoire, en charge des transports interinsulaires, sur le parvis de l’Eglise Saint Sulpice.

« Si je suis ici aujourd’hui c’est d’abord à la demande du président Edouard Fritch, pour représenter non seulement son gouvernement mais aussi toute la Polynésie française », a insisté Jean-Christophe Bouissou.

Dans son esprit, il s’agissait aussi de « dire à sa famille et à la France tout entière combien nous sommes heureux d’avoir connu ce grand homme politique français qu’était Jacques Chirac. C’est quelqu’un qui a compté pour nous. Je suis venu témoigner de cette sympathie que nous avons pour lui et ses proches ».

Un message du président Edouard Fritch

« J’ai pu rencontrer Jacques Chirac à cinq reprises. Je retiens que c’était quelqu’un de très ouvert qui aimait autrui et la vie. Il était un ami de la Polynésie. Il aimait les Polynésiens. J’ai en mémoire sa visite en 2003 durant laquelle il a été accueilli par plus de 30 000 personnes lors d‘une soirée. C’est, à mon sens, suffisamment démonstratif de ce qu’éprouvent les Polynésiens pour cet homme qui a toujours été très attentionné ».

Le ministre du Logement, et de l’aménagement du territoire, en charge des transports interinsulaires était aussi porteur d’un message du président de la Polynésie française qu’il a pu écrire sur le livre d’or :

« Monsieur le Président, cher Jacques Chirac ami de la Polynésie
« Vous nous avez compris car votre humanité n’a pas de frontière.
« Merci d’avoir aimé et compris la Polynésie et les Polynésiens.

« Pour Edouard Fritch, Président de la Polynésie française
« Son ministre, Jean Christophe Bouissou. »

Temps fort de cette journée de deuil national, la messe solennelle, donnée par Monseigneur Michel Aupetit, archevêque de Paris, a réuni les anciens présidents de la République Valéry Giscard D’Estaing, Nicolas Sarkozy et François Hollande, tout comme de très nombreux chefs d’Etat ou leurs représentants. On pouvait notamment noter la présence de Vladimir Poutine, du Premier ministre libanais Saad Hariri, de l’ex-président des Etats-Unis, Bill Clinton, de Jean-Claude Juncker, président de la commission européenne, du prince Albert II de Monaco ou encore de Tamim Bin Hamad Al Thani, émir du Qatar.

 

//