Formation des infirmiers et médecins pour la prise en charge des situations d’urgence 

2019-10-28T10:20:37+00:0026 octobre 2019|

 Le ministre de la Santé, Jacques Raynal, a remis, vendredi, à 10 infirmières et médecins des îles leur attestation de formation à la prise en charge des situations d’urgence insulaire.  

 

En effet, chaque jour plus d’une centaine d’infirmières et de médecins des îles du Vent, des TuamotuGambier, des Australes et des Marquises accueillent des personnes en situation d’urgence dans les structures de la Direction de la santé. 

 

Afin d’assumer leurs missions de santé, ces professionnels doivent être capables de mettre en œuvre de nombreuses compétences alliant la médecine générale, la protection maternelle et infantile, la prévention en milieu scolaire, la promotion de santé, l’hygiène publique, et aussi la prise en charge des urgences. 

 

Pour cela, le ministère et la Direction de la santé met en place un important programme de formation continue sur 5 ans, afin que chaque professionnel de santé puisse acquérir ou maintenir ces compétences spécifiques au bénéfice des populations des îles. Ce programme comprend 15 modules, dont un module d’une semaine, consacré à la prise en charge des patients en situation d’urgence dans les infirmeries, petits hôpitaux et centres de santé des îles.  

 

Ce module organisé conjointement par la Direction de la santé et le CESU (centre d’enseignement des soins d’urgences) du CHPF a pour objectif la mise à niveau des compétences et gestes d’urgence, mais aussi l’uniformisation des procédures, protocoles et matériels d’urgence dans l’ensemble des structures de santé des îles. Par ailleurs, cette formation est l’occasion de développer un véritable réseau de professionnels de santé en charge des urgences, reliés au SAMU.  

 

Le ministre de la Santé, accompagné par la Directrice de la santé et le Dr Akeem Ali du bureau de l’OMS du Pacifique, a remercié les professionnels de santé des îles pour leur motivation et les formateurs pour leur implication. Cette formation sera organisée dorénavant trois fois par an et son continu réactualisé chaque année afin de tenir compte des dernières recommandations médicales.  

//