Fête de la musique à la Délégation de la Polynésie française

2019-06-24T13:05:11+00:0024 juin 2019|

Au total, 96 artistes se sont succédé, durant 3h30, vendredi 21 juin, sur la scène installée, dans le cadre de la Fête de la musique, par la Délégation de la Polynésie française. Cette édition 2019 a tenu toutes ses promesses alliant modernité et tradition des chants et danses, devant un très nombreux public.

« C’est très particulier d’entendre l’hymne polynésien chanté ici à Paris par des Polynésiens qui sont aussi Français », c’est réjoui Jean-Christophe Bouissou, ministre du Logement, et de l’Aménagement du territoire, en charge des transports interinsulaires. Lors de son intervention, il a tenu à féliciter les artistes ainsi que la Déléguée de la Polynésie française en France, Caroline Tang, pour le travail accompli afin que cet événement soit une réussite. Un autre ministre, Tearii Alpha, en charge de l’Economie verte avait tenu à être présent.

Sous la houlette de Théo Sulpice et Tea, L’Enfant du Pacifique, les deux animateurs de la  soirée, une  dizaine de groupes ont ravi, tout autant que captivé, les spectateurs enthousiastes au 28 boulevard Saint Germain. Etaient également réunis pour l’occasion Tematai Legayic et le groupe Tamarii Maohi, le chanteur Loris Amaru, les danseuses de l’AEPF (Association des Etudiants de Polynésie française) de Paris emmenées par Vaiarava Lévy avec l’orchestre de Teveu, le groupe  Tahiti Marquises, la chanteuse Vaheana Fernandez, Alison Conhoc et son groupe de danse Hotu Rau’Ori, les élèves de la Theo School, la troupe O Tahiti Nui et l’école de danse de Tahia Cambet ainsi que le trio Marama Lemercier, Teva Lemaire et Junior.

Le programme de qualité a notamment permis d’apprécier des Orero (déclamations), Tarava (hymnes poétiques chantés en chœur), des danses (otea, Himene ta), chants et autres tuki, interprétés à chaque fois avec brio et talent.  La Déléguée de la Polynésie française a souhaité remercier chaleureusement tous les participants à cette belle soirée en les conviant, par la suite, à un repas tahitien préparé par Suzanne Tamata de l’association Poehere.

Un repas, offert par Edouard Fritch, président de la Polynésie française, avait réuni le midi des patients polynésiens en soins en métropole. Il était important de les associer à la fête. C’est désormais une tradition à la Délégation de la Polynésie française. Gaston Tong Sang, le président de l’Assemblée, Tearii Alpha et la Déléguée, Caroline Tang, étaient allés à leur rencontre pour leur apporter soutien et réconfort.

 

//