Entretien avec les armateurs des sociétés de navigation en Polynésie française

2020-05-07T16:45:39+00:007 mai 2020|

Dominique SORAIN, Haut-Commissaire de la République et M. Jean-Christophe BOUISSOU, Ministre du logement et de l’aménagement du territoire, en charge du transport interinsulaire, représentant le Président de la Polynésie française, ont reçu ce matin les armateurs des sociétés de navigation en Polynésie française.

Cet entretien fait suite à la visite des autorités de l’Etat et du Pays le 21 avril dernier au quai de chargement des goélettes au cours de laquelle elles avaient pu constater les adaptations mises en œuvre et la nouvelle organisation du travail pour assurer la sécurité des membres d’équipage et la préservation des archipels. Les armateurs avaient sollicité à cette occasion un entretien avec le Haut-Commissaire et le Président du Pays consacré plus spécifiquement à la question de l’impact économique de cette crise sanitaire sur leur domaine d’activité.

Ce matin, le Haut-Commissaire et le Ministre ont d’abord remercié l’ensemble des armateurs pour leur engagement et leur mobilisation dans la continuité du service de public à travers la poursuite de leurs activités de transport de fret afin d’approvisionner les îles.

Le Haut-Commissaire a d’ailleurs souligné que l’activité des sociétés de navigation est indispensable car elle permet de « maintenir le cordon ombilical avec les archipels ». En effet, ce lien économique entre Tahiti et les îles est vital pour à la vie quotidienne des habitants.

Au cours des échanges, les armateurs ont également fait part des difficultés auxquelles ils sont confrontés depuis le début de la crise sanitaire, notamment la baisse significative de leur chiffre d’affaires liée à la diminution des rotations et de l’activité de transport, elle-même impactée par l’absence de touristes et les restrictions du trafic inter-îles.

Le Haut-Commissaire a rappelé que l’Etat se tient aux côtés du Pays, des armateurs et de toutes les entreprises locales pour les accompagner et les soutenir financièrement en veillant à la pleine mobilisation en Polynésie française des outils tels que le Prêt Garanti par l’État, le fonds national de solidarité, les liquidités apportées par l’IEOM.

Dans une perspective du redémarrage de l’activité économique, l’État et le Pays travaillent conjointement à l’élaboration d’un plan de relance de l’activité dans les domaines stratégiques du tourisme, du transport et des travaux publics.

Des réunions de travail avec les armateurs sont prévues dans les semaines à venir pour définir les contours de nouvelles solutions qui pourraient être envisagées pour la pérennité de l’activité de transport et des emplois.

 

//