En commission à l’Assemblée : le collectif budgétaire spécial COVID-19 approuvé à l’unanimité

2020-03-25T18:46:03+00:0025 mars 2020|

Le Vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, a présenté le projet de collectif budgétaire, destiné à la mise en œuvre des mesures d’urgences pour combattre les effets liées à la progression du COVID-19, aux membres de la commission de l’économie, des finances, du budget et de la fonction publique de l’Assemblée de Polynésie française.

Celui-ci va permettre au gouvernement de prendre toutes les mesures urgentes et nécessaires en matière de santé publique, de préservation des emplois et des entreprises, mais également de renforcement des ressources dédiées à la solidarité afin d’accompagner nos populations les plus fragiles.

Le projet de collectif prévoit de constituer une enveloppe de dépenses imprévues d’un montant global de 32,2 milliards Fcfp, dont 28,5 milliards Fcfp en section de fonctionnement et 3,8 milliards Fcfp en section d’investissement. Son financement sera réalisé par un prélèvement sur les budgets et réserves du Pays et sur les subventions des organismes publics notamment.

Les membres de la commission ont salué le travail accompli par le gouvernement Fritch dans un délai très court et ont approuvé, à l’unanimité, le projet de collectif budgétaire qui sera présenté à la session plénière de l’Assemblée de la Polynésie française ce jeudi 26 mars.

Le Vice-président de la Polynésie française, Teva Rohfritsch, a présenté le projet de collectif budgétaire, destiné à la mise en œuvre des mesures d’urgences pour combattre les effets liées à la progression du COVID-19, aux membres de la commission de l’économie, des finances, du budget et de la fonction publique de l’Assemblée de Polynésie française.

Celui-ci va permettre au gouvernement de prendre toutes les mesures urgentes et nécessaires en matière de santé publique, de préservation des emplois et des entreprises, mais également de renforcement des ressources dédiées à la solidarité afin d’accompagner nos populations les plus fragiles.

Le projet de collectif prévoit de constituer une enveloppe de dépenses imprévues d’un montant global de 32,2 milliards Fcfp, dont 28,5 milliards Fcfp en section de fonctionnement et 3,8 milliards Fcfp en section d’investissement. Son financement sera réalisé par un prélèvement sur les budgets et réserves du Pays et sur les subventions des organismes publics notamment.

Les membres de la commission ont salué le travail accompli par le gouvernement Fritch dans un délai très court et ont approuvé, à l’unanimité, le projet de collectif budgétaire qui sera présenté à la session plénière de l’Assemblée de la Polynésie française ce jeudi 26 mars.

 

//