Education : visite de la circonscription pédagogique CJA des Marquises

2019-03-06T12:14:23+00:006 mars 2019|

Une mission composée de deux inspecteurs de l’éducation nationale, Pierre Chin Meun, inspecteur de l’Education nationale 1er degré en charge de la circonscription des CJA (Centre pour jeunes adolescents), responsable de la mission, Olivier Apollon, inspecteur de l’Education nationale, de la voie professionnelle, d’une conseillère pédagogique, Reita Etaeta-Doyen, et des deux directeurs de CJA de l’archipel des Marquises, Tepua Yue et Ranka Aunoa, s’est déroulée du 25 février au 1er mars dans les îles de Ua Huka, Nuku Hiva et Hiva Oa.

Les missionnaires, lors de leur venue sur Taiohae, ont rendu une visite de courtoisie au Tavana Hau du Pays, Bernard Chimin.

A cette occasion, ont pu être évoquées, pour l’île de Ua Huka, le projet de construction du futur CJA sur le site de l’arboretum, et la carte de formation arrêtée par la ministre de l’Education de la jeunesse et des sports, Christelle Lehartel. Il a aussi été question, pour l’île de Hiva Oa, du projet de transfert des internes du CJA à l’internat du Collège Lycée Public en août 2019. Au cours de l’entretien, les questions relatives à l’organisation des structures et de la qualification des personnels ont aussi été évoquées.

Il s’agit de proposer dans les CJA des ateliers qui permettent une poursuite de formation facilitée vers un diplôme de niveau 5, principalement les filières des CPAP Petite et moyenne hôtellerie, Polyvalence du Bâtiment et Exploitation Polynésienne Horticole et Rurale. Pour cela, une réflexion sur la carte des ateliers proposés au CJA de Nuku-Hiva est actuellement menée.

Des actions de formation pour les moniteurs des CJA auprès des professeurs titulaires des lycées professionnels ont été actées sous la forme de stage d’observation. En parallèle, des dispositions équivalentes seront proposées aux élèves afin de valider les projets d’orientation post-CJA.

Les élus ont fait part des réflexions et projets de développement sur l’archipel des Marquises. (tourisme, pêche, exploitation du pin Caraïbe,…) qui seront autant de source de réflexion pour  la formation professionnelle des jeunes Marquisiens dans les années à venir.