DISCOURS D’EDOUARD FRITCH – REMISE DU CLIP « DEAR MISTER PRESIDENTS »

2020-12-11T17:36:14+00:0011 décembre 2020|

Ma chère Noémie

Demain, samedi 12 décembre 2020 marquera les 5 ans de l’accord de Paris dont l’objectif est de contenir le réchauffement climatique à 1,5° celsius à l’horizon 2100.

Pour se faire avec le Groupe des dirigeants polynésiens qui réunit les iles Cook, Niue, la Polynésie française, les Samoa, les Samoa américaines, Tokelau, Tonga, Tuvalu et Wallis et Futuna, notre Fenua a initié la Déclaration de Taputapuatea sur le changement climatique le 16 juillet 2015 puis par la déclaration des peuples polynésiens sur l’Océan, Te Mana O Hiva, le 28 juin 2016.

Le 15 mai 2019, devant le Secrétaire Général des Nations Unies et au nom du Forum des Iles du Pacifique, j’ai demandé aux nations, notamment celles produisant le plus de dioxyde de carbone causant l’effet de serre, aillent plus vite et s’impliquent davantage tout en rappelant également que les états et territoires du Pacifique sont particulièrement concernés par les effets du réchauffement climatique, et ce alors qu’ils ne sont pas responsables de cette situation.

A notre niveau, la mise en place de mesures fiscales d’exonération sur les véhicules hybrides, électriques et citadines aboutissait à 41% de voitures propres en 2018 et nous pouvons aussi noter la mise en service de bus à 100% électrique depuis décembre 2019.

Hier soir, en raison de décalage horaire, se tenait la table ronde de haut-niveau du Forum des Iles du Pacifique sur les mesures urgentes de lutte contre les changements climatique par visioconférence.

Parmi les objectifs de cette table ronde virtuelle, il y avait le développement de la prise de conscience et le sentiment d’urgence face à la crise du changement climatique à laquelle sont confrontées les nations insulaires du Pacifique.

Ma chère Noémie, ta « lettre ouverte » en anglais aux présidents du monde entier, leur implorant de « sauver la planète » correspond en tout point aux attentes de la région. Je te confirme qu’elle a été diffusée à la fin de la table ronde d’hier soir.

Je suis fier que des jeunes comme toi et d’autres encore prennent l’initiative de s’engager dans un tel combat, un combat contre les grands de ce monde qui sont aussi les plus grands pollueurs et je trouve que vous avez raison de sensibiliser les plus grands que vous, sur la nécessité de préserver l’héritage que leur ont transmis leurs aînés, afin qu’eux-mêmes, parents aujourd’hui, vous transmettent un héritage en bon état, au moins identique à celui reçu de leurs parents.

En d’autres termes, leur demander de faire bon usage, de gérer en père de famille notre héritage mondial et universel.

Merci pour ton engagement, ton clip démontre l’engagement de notre jeunesse pour le climat.

Merci pour ta confiance envers le combat que nous menons pour notre Planète.

//