Dernier comité de pilotage de la stratégie de développement touristique 2015-2020: 95% du plan d’actions mis en œuvre

2021-09-13T18:58:37+00:0013 septembre 2021|

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, a réuni, jeudi dernier, le comité de pilotage de la stratégie de développement du tourisme, à la Présidence.

 

Outre le ministre en charge de l’aménagement, Jean-Christophe Bouissou, le Président du CESEC, Eugène Sommers, la Vice-Présidente de la commission législative du tourisme de l’Assemblée de Polynésie, Tepuaraurii Teriitahi, la présidente du Conseil d’administration de Tahiti Tourisme, Maïlee Faugerat, participait également en visio-conférence, depuis Nouméa, le chef du bureau de la commission européenne pour les Pays et Territoire d’Outre-mer pour le Pacifique (PTOM), Pierre-Henri Helleputte, basé en Nouvelle-Calédonie.

 

Cette réunion avait pour objectif de valider la Revue annuelle 2020 du secteur du tourisme, rapport d’évaluation de la mise en œuvre de la stratégie de développement touristique 2015-2020, nécessaire au décaissement de la 5ème et dernière tranche de financement du 11ème FED Territorial qui interviendra avant la fin de l’année. A cette occasion, la ministre du Tourisme a chaleureusement remercié l’Union européenne pour son appui budgétaire important à la politique sectorielle du tourisme. Il s’agit d’un soutien de 3,6 milliards Fcfp versés au budget du Pays en 5 tranches depuis 2018.

 

Ce COPIL vient ainsi clôturer la stratégie de développement touristique 2015-2020 dont 95% du plan d’actions a été mis en œuvre même si la crise est venue contrarier sévèrement la réalisation de l’ensemble des objectifs fixés, après 5 années de croissance dynamique. « Cette stratégie a fait la démonstration de toute sa pertinence. C’est la première fois dans l’histoire du tourisme polynésien qu’une feuille de route est ainsi édifiée, mise en œuvre avec des outils de gouvernance nouveaux, et déployée de manière constante et méthodique, avec des évaluations multiples et successives », a rappelé Nicole Bouteau.

 

Une croissance stoppée par la pandémie

 

Cette rencontre a aussi été l’occasion de faire un point sur la situation du secteur touristique durement touché par la crise sanitaire depuis 18 mois. Après une année 2020 qui a enregistré une baisse de la fréquentation touristique de 70%, une baisse de 60% des recettes touristiques (28 milliards Fcfp en 2020 contre 70 milliards Fcfp en 2019) par rapport à l’année exceptionnelle de 2019, 2021 sera encore plus difficile.

 

En effet, cette année, l’activité touristique n’a repris réellement qu’à partir du mois de mai pour les Etats-Unis et de juin pour les Européens, la région Asie-Pacifique étant toujours inaccessible. La reprise a été plus rapide qu’en 2020 et s’est accélérée en juillet pour atteindre 56% des effectifs de 2019. Cependant, les restrictions de déplacement prises en août dernier par les autorités afin de faire face à la crise sanitaire sans précédent que traverse la Polynésie, ont stoppé cette dynamique.

 

Fari’ira’a Manihini 2025: vers un tourisme durable et inclusif

 

L’ensemble des acteurs, tant publics que privés, ont conscience que la reprise se fera de manière progressive, dans un contexte de forte concurrence internationale, et pourra prendre jusqu’à 3 ans pour retrouver des niveaux équivalents à ceux antérieurs à 2020.

 

Rebâtir la dynamique et la croissance des années avant Covid est l’enjeu de la feuille de route à venir de la Polynésie en matière de tourisme. Les travaux d’élaboration de la stratégie touristique 2021-2025 (FM25) menés depuis septembre 2019 au rythme de la pandémie sont en cours de finalisation. Assise sur une démarche collective et collaborative, cette nouvelle feuille de route qui a pour objectif de développer un tourisme durable et inclusif sera prochainement présentée tant à l’industrie qu’aux institutions.

 

 

//