Début des ateliers « Aihau » pour l’éducation à la non violence et à la paix

2020-09-30T17:51:07+00:0030 septembre 2020|

La ministre de la Famille, des affaires sociales, Isabelle Sachet, a assisté, mercredi après-midi, dans le quartier de Tipaerui, à Papeete, au lancement des ateliers pilotes « Aihau » d’éducation à la non-violence et à la paix.

Cette opération fait suite à la présentation du Plan pour la paix mise en œuvre l’année dernière. Des ateliers pilotes sont ainsi proposés, avec le concours de la DSFE (Direction des Solidarités, de la Famille et de l’Egalité), à des publics variés de façon à assurer une mixité sociale concourant à la cohésion sociale et à la prévention de la marginalisation. Ces outils et ces opportunités de transformation doivent atteindre tous les niveaux de la société pour parvenir à des effets positifs sur l’ensemble de la société.

Sur les trois premiers mois de l’année 2020, 690 personnes ont été victimes de violences non crapuleuses, 497 dans le cadre familial. Des situations de colère, de jalousie, d’incompréhension, d’intolérance sur fond d’excès d’alcool et de trafic de stupéfiants sont régulièrement observées. Il y a donc matière à travailler « l’humain » pour agir à la source de ces violences. Dans ce contexte, une stratégie de prévention est donc mise en oeuvre. Le ministère de la Famille entend ainsi contribuer à redonner des repères aux femmes, aux hommes et aux enfants de Polynésie.

Ces ateliers d’éducation à la paix se dérouleront jusqu’au mois de décembre sur un total 42h. Ils seront animés par une entreprise locale de médiation et bénéficieront à deux groupes de quinze personnes. Une rencontre préalable a été planifiée entre la DSFE, le ministère de Famille et le centre de médiation afin de préciser les critères d’évaluation qui seront utilisés pour mesurer l’atteinte des objectifs. Il s’agit d’une première étape de sensibilisation dont les résultats attendus sont une meilleure gestion des émotions et des conflits.

La ministre de la Famille a également prévu de se rendre aux ateliers qui seront lancés, jeudi matin, à Taravao.

 

//