Débat d’orientation budgétaire à l’Assemblée

2018-10-29T13:05:15+00:0029 octobre 2018|

Le Président Édouard Fritch, entouré de son gouvernement, a présenté lundi matin, à l’Assemblée de la Polynésie française, les orientations générales du budget primitif de la collectivité pour l’année 2019, à l’occasion du débat d’orientation budgétaire (DOB).

Édouard Fritch a tout d’abord rappelé que, depuis 2015, la stabilité politique et l’action du gouvernement ont permis d’enclencher le cercle vertueux de la croissance. En effet, la croissance de l’emploi et la relance de la consommation des ménages ont ainsi été rétablies. Les recettes fiscales progressent et l’exercice 2018 devrait, en outre, s’achever avec un résultat positif et une exécution budgétaire en hausse.

Aussi, dans le cadre budgétaire, le gouvernement propose de maintenir l’autofinancement au niveau actuel, soit environ 20 milliards Fcfp. Ce dernier alimente, par ailleurs, le remboursement du capital de la dette de neuf milliards Fcfp et les dépenses d’investissement qui seront quant à elles inscrites à un niveau à peu près équivalent à celui de 2018.

Le gouvernement tend à rendre la Polynésie plus solidaire et équitable. Edouard Fritch a rappelé l’engagement du gouvernement à résorber, dans un délai de deux ans, le déficit cumulé de l’allocation complémentaire de retraite au bénéfice des pensionnés du régime des salariés ayant cotisé moins de 15 ans. En ce qui concerne l’assurance maladie, la branche maladie unifiée sera mise en oeuvre. Un plan de lutte contre la marginalisation sociale est en cours d’élaboration, une stratégie Handicap-Inclusion 2019-2023 sera présentée au Conseil du handicap et un schéma directeur des Matahiapo est programmé pour 2019.

Concernant l’emploi et la formation professionnelle le gouvernement poursuivra les dispositifs d’emplois aidés bien que l’objectif final ne soit pas de les pérenniser. Des GPEEC (Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences) dans chacun des secteurs clés seront notamment mis en place progressivement. Une réforme concertée du code du travail sera également initiée dès le début de l’année.

La dynamique de modernisation de l’administration sera maintenue, à l’instar des années précédentes, en modernisant et simplifiant les procédures, et en accélérant la transformation digitale. Un modèle qui implique également l’accès des populations au numérique, grâce à la mise en place de dispositifs, en faveur de l’inclusion numérique dans les îles. Le gouvernement prévoit, également, avec la CCISM de développer des programmes en faveur des entreprises pour faciliter leur virage digital.

Le Président a ensuite évoqué sa vision pour l’économie pour l’année 2019. Ainsi, il a annoncé que le budget à venir sera dorénavant au service de l’accompagnement de la croissance. Il ne s’agira plus, pour la collectivité, de prendre en charge seule le développement du Pays mais de revenir dans son rôle de régulateur, de facilitateur et quand il le faut d’incitateur à l’initiative. Il a mis en avant le choix du gouvernement de recentrer l’économie du Pays sur ses principaux moteurs de croissance : le tourisme et l’économie bleue.

Enfin, Édouard Fritch a fait un point sur les grands travaux en cours d’avancement. Les travaux de construction du projet de ferme aquacole de Hao devraient débuter en début d’année prochaine. Concernant le Village Tahitien, les termes des contrats définitifs sont en cours de négociations, et les études préalables aux grands ouvrages publics sont en préparation.

Discours du Président Edouard Fritch
//