Coronavirus : situation pour la Polynésie française à 16h 

2020-03-30T17:50:16+00:0030 mars 2020|
La cellule de crise de la Polynésie française – COVID 19 fait le point sur la surveillance épidémiologique de la Polynésie française, au lundi 30 mars, à 16h.

Situation pour la Polynésie française à 16h:

  • Les chiffres
    • Les chiffres du jour de la surveillance épidémiologique évoluent, avec 439 personnes dépistées, 36 cas confirmés (+1), une hospitalisation en cours (-1) et aucun décès. Soit :
    • Tahiti : 33 ; Moorea : 3.
    • Pour le nouveau cas : un en zone urbaine.

 

  • Dans les archipels :
    • Pour la patiente de Rangiroa, l’opération d’évacuation sanitaire a été menée avec l’équipe médicalisée envoyée de Papeete et l’équipe de soins de Rangiroa. La patiente est aujourd’hui isolée à Tahiti.
    • L’équipe sanitaire chargée de l’opération a déposé du matériel de soutien au dispensaire et à la pharmacie de l’atoll (concentrateur d’oxygène, masques, kits de prélèvement pour tests, médicaments pharmacie patients).

 

  • Prévention et gestes barrière : sur le port du masque en tissu
    • Sans qu’il ne soit rendu obligatoire par l’organisation mondiale de la santé, le Pays statue sur le port de masques en tissus pour la population, avec la possibilité de développer une production locale. Le lavage des mains reste bien sur indispensable avant la pose du masque, et après l’avoir retiré.
    • Le port de ces masques a différents avantages :
  • Ils permettent d’améliorer les gestes barrière en diminuant le contact entre les mains et le visage ;
  • Ils visent à éviter de contaminer les autres ainsi que l’environnement ;
  • Ils servent à se protéger des autres ;
  • Ils doivent être fabriqués en coton ou polyester ;
  • Ils doivent bien couvrir le nez, la bouche jusqu’au-dessous du menton ;
  • Ils ne doivent pas être touchés une fois mis en place, jusqu’au retrait ;
  • Plusieurs masques par personnes sont recommandés ;
  • Les masques doivent toujours être portés par la même personne: il est nécessaire de prévoir plusieurs jeux de masques si plusieurs personnes ;
  • Les masques en tissus doivent être lavés chaque jour en machine selon un programme de lavage à 60°C pendant au moins 30 minutes ;
  • Ils doivent être réservés aux personnes ne présentant pas de signe (fièvre, toux) lors des sorties autorisées.

 

  • COVID19 / Questions de vocabulaire
    • L’épidémie mondiale de Coronavirus entraine l’usage d’un langage spécifique. Parmi le vocabulaire utilisé, on retrouve la définition de 3 cas de figure.
      • Le cas « contact» est une personne ayant été en contact avec un cas confirmé et il fait l’objet d’une enquête du Bureau de Veille Sanitaire ;
      • le cas « suspect» est un patient avec fièvre et symptôme ayant été en contact avec un cas confirmé, ou bien un patient avec fièvre et symptômes revenant de voyage ;
      • le cas « confirmé» est un patient ayant reçu un résultat positif au COVID-19 qui fait l’objet d’une enquête du Bureau de Veille Sanitaire, avec son entourage.
    • PREVENTION – IL EST IMPORTANT DE RAPPELER, dans le cadre de la lutte contre l’épidémie, que LE VIRUS NE CIRCULE PAS SEUL. Nous le faisons circuler. D’où la politique du confinement strict.

 

  • Liens avec la population : le cas des violences intra familiales
    • La ligne verte 444 789 fait remonter des questions liées au confinement et à l’apparition de violences intra familiales.
    • La cellule coordination et communautaire prépare, à l’instar de situations similaires apparues pour les mêmes raisons en métropole, un plan d’action et d’accompagnement des familles.
    • Il en est de même pour l’accompagnement des personnes souffrant d’addictions, qui peuvent être orientées vers le CCSAT, le service de la direction de la santé traitant les cas d’addiction (tel 40 46 00 67).
//