Coronavirus : situation pour la Polynésie française à 16h 

2020-04-20T18:45:07+00:0020 avril 2020|

La cellule de crise de la Polynésie française – COVID 19 fait le point sur la surveillance épidémiologique de la Polynésie française, au lundi 20 avril, à 16h.

Situation pour la Polynésie française à 16h : 

213 tests ont été effectués entre les journées de samedi et dimanche par les opérateurs sanitaires, tandis qu’une personne a été relevée positive au virus Covid-19. Ce cas est dit « importé » et correspond à un résident de retour sur l’un des derniers vols. Le nouveau carré épidémiologique indique donc que 1515 analyses ont été effectuées depuis le début de l’épidémie. 19 personnes ne présentent plus de signes cliniques de l’épidémie et ont reçu leur attestation de levée de confinement strict. 56 personnes ont été atteintes depuis le début de la maladie ; 37 restent atteintes. La vigilance reste de mise avec le respect nécessaire des gestes barrières et du confinement général.

Chiffres clés

COVID-19 en Polynésie française

Il est expressément demandé à la population de ne pas relâcher sa vigilance et de respecter, en premier lieu, les gestes barrières qui demeurent essentiels dans le cadre de la lutte contre l’épidémie. Le port des masques en tissu est également recommandé.

Communautaire : formation pour les matahiapo et lavage de mains

Les responsables de la cellule communautaire du PC de crise Covid-19 organisent ce lundi une première formation des bénévoles dans le cadre de l’aide et du soutien apporté aux matahiapo. Issus de la plateforme participative, ces bénévoles seront orientés vers nos personnes âgées, qui bénéficieront de visites régulières. Nos matahiapo apprécieront ces visites, créatrices de lien social au moment où les règles du confinement ont réduit les possibilités de visites.

Toujours en matière communautaire, la brigade spéciale constituée de professionnels de santé fait le tour des magasins afin de sensibiliser les gérants au respect des normes d’hygiène, et de recueillir leurs constats et leurs propositions.

Enfin, la population peut détacher, dans l’édition du lundi de la Dépêche de Tahiti et en page 2, une publication de la direction de la santé sur le lavage des mains. D’autres publications présentant les gestes barrières sont prévues.

Allègement progressif du confinement : des précisions

L’annonce parallèle d’un déconfinement partiel dans les îles et archipels -hors les Iles-du-Vent, et de l’allègement progressif, en matière économique, du confinement, évoqué pour certains chantiers à Tahiti et Moorea, s’accompagne bien évidemment et dans les deux situations du maintien et du respect des mesures barrières, ainsi que du couvre-feu.

Ses équipes sont totalement mobilisées depuis le début de la crise épidémique avec, notamment, la mise en œuvre du plan blanc, et un lien quotidien avec les équipes de la cellule de crise COVID-19 du Pays.

Ce plan d’action et de réponse à l’épidémie, exceptionnel, permet aux équipes administratives et médicales de répondre à l’évolution de la situation sanitaire, avec deux principaux cas de figure directement liés à l’épidémie.

Les prises en charge non réanimatoires : dans ce premier cas de figure, une unité de 12 lits est dédiée à la prise en charge de patients atteints du virus CoVID-19 non réanimatoires. Cette capacité peut être portée à plus de 100 lits.

Les prises en charge réanimatoires : cette phase correspond à l’accueil de patients ayant un besoin vital d’assistance, notamment respiratoire. Le plan de réponse épidémie CoVID-19 prévoit une extension de la réanimation à 40 postes de réanimation soit plus du double de notre capacitaire normal (18 postes de réanimation).

Enfin, le CHPF, en lien avec la cellule de crise territoriale, organise la mise en place de 20 postes de réanimation supplémentaires soit 60 postes au total. Des commandes de respirateurs sont en cours à cette fin. Ceux-ci devraient être livrés de sources métropolitaine et chinoise d’approvisionnement.

Malgré l’application de ce dispositif exceptionnel, adopté avec des aménagements qui leur sont propres par tous les hôpitaux métropolitains, les équipes de l’hôpital poursuivent l’accueil des patients souffrant de maladies chroniques, et leur demandent de maintenir le contact avec leurs médecins, sans interrompre les protocoles de soins et les traitements encours, jugés essentiels.

LE MESSAGE DU JOUR

DECONFINEMENT PROGRESSIF

DANS LES ARCHIPELS

PRUDENCE –

RESPECTEZ LES MESURES BARRIERES !

Communiqué version Reo Tahiti

//