Coronavirus : situation pour la Polynésie française à 16h 

2020-04-18T17:42:04+00:0018 avril 2020|
La cellule de crise de la Polynésie française – COVID 19 fait le point sur la surveillance épidémiologique de la Polynésie française, au samedi 18 avril, à 16h.

Situation pour la Polynésie française à 16h:

139 tests ont été effectués hier, vendredi, par les opérateurs sanitaires, tandis qu’aucune personne n’a été relevée positive au virus Covid-19. 1302 analyses effectuées depuis le début de l’épidémie, et 413 depuis le début de la semaine. La vigilance reste de mise avec le respect des gestes barrières et du confinement général.

Chiffres clés

 

Nombre total de cas COVID-19                                55

Nombre total de cas COVID-19 hospitalisés                      

– en cours                                                       1

– depuis le début de l’épidémie                                   4

Nombre de cas COVID-19 admis en réanimation    1

Nombre de décès lié au COVID-19                          0

 

COVID-19 en Polynésie française

Fig. 1. Nombre de cas cumulés COVID-19 en PF par date

Source : Bureau de veille sanitaire, Direction de la santé

 

 

A partir du lundi 20 avril : un nouveau carré épidémiologique

 

Les autorités sanitaires proposeront, à partir de lundi, la lecture d’un nouveau carré épidémiologique présentant les chiffres liés à l’épidémie.

Ce nouveau carré sera rendu public chaque jour en fin de matinée entre 11h30 et midi, afin de permettre aux équipes d’analyse d’intégrer dans leurs statistiques les résultats des analyses effectuées en J-1 le matin et l’après-midi.

La nouveauté consiste à inclure dans les données actuelles une information très attendue, « les personnes ne présentant plus les signes de la maladie », dont le nombre sera soustrait du carré présentant les personnes encore porteuses du virus.

Fig. 2 La forme du nouveau carré épidémiologique

A partir du lundi 20 avril : un nouveau carré épidémiologique (suite)

 

A ce jour, ces personnes sont au nombre de 19 (18 + le patient d’origine étrangère) qui peuvent sortir de l’isolement strict car elles ne présentent plus de signes cliniques.

Le terme « guérison » n’est pas évoqué : les scientifiques n’ont pas le recul nécessaire sur la maladie. Cependant ces personnes ne sont plus malades. Elles auront l’autorisation de sortir de l’isolement strict, et resteront soumises aux règles du confinement général, en respectant scrupuleusement les mesures barrières. D’autres autorisations de sortie de l’isolement strict suivront dans les jours à venir.

Rappel des critères pour la sortie de l’isolement strict : l’absence de symptômes depuis au moins 14 jours – voire 3 semaines pour certains patients, examen par un médecin, à domicile, au moment de leur sortie d’isolement.

 

Lancement de l’opération « caddies solidaires » ce samedi

Afin d’aider et de soutenir les personnes en difficulté suite aux multiples conséquences de l’épidémie de COVID-19, les bonnes volontés continuent de se manifester. Trois magasins du groupe U – Hyper U Pirae, Super U Venustar et Super U Tamanu – se mobilisent à partir d’aujourd’hui pour organiser des caddies solidaires, situés au sortir des caisses des magasins et dans lesquels la population pourra déposer quelques achats de produits de première nécessité (riz, pâtes, café, conserves…).

Ce premier partenariat est organisé en étroite collaboration avec les magasins U, la cellule de crise Covid-19 du Pays et les équipes de la Croix rouge, chargées de récupérer, chaque jour, les denrées pour les redistribuer, soit dans les épiceries solidaires soit sous forme de paquets alimentaires remis aux familles nécessiteuses. Un second partenariat est organisé entre le magasin Super U Taravao et les équipes du Secours catholique pour les familles nécessiteuses de la Presqu’île. Ce partenariat débutera en début de semaine prochaine. La participation d’autres opérateurs économiques dans le secteur alimentaire est attendue.

Le message du jour

MALADIES CHRONIQUES :

APPELEZ VOTRE MEDECIN, POUR MAINTENIR VOTRE SUIVI MEDICAL ET N’ARRETEZ PAS VOS TRAITEMENTS

//