Conseil d’administration du Centre de formation pour adultes

2019-02-22T18:55:33+00:0022 février 2019|

La ministre du Tourisme et du Travail, en charge de la formation professionnelle, Nicole Bouteau, a présidé, jeudi après-midi, à Pirae, le conseil d’administration du Centre de formation pour adultes (CFPA).

Le CFPA a pour mission principale de favoriser l’insertion des demandeurs d’emploi et de permettre à toute personne engagée dans la vie active d’acquérir une qualification professionnelle. L’établissement propose des solutions adéquates aux besoins exprimés en matière de formation professionnelle. Il dispense de nombreuses formations, plusieurs d’entre-elles (44 titres) étant reconnus par l’Etat. Des certificats de formations professionnelles, des pré-qualifications et des remises à niveau, complètent ces formations qualifiantes, l’objectif étant de diversifier le type et le niveau de formation correspondant aux attentes des entreprises.

Cette réunion a été l’occasion de présenter le bilan d’activité 2018 du CFPA et de présenter les objectifs de 2019. En matière de formation des salariés, l’établissement a noté une hausse de la demande, par rapport à l’année précédente, les entreprises souhaitant des montées en compétence de leurs employés face notamment à l’évolution des activités et des métiers.

En 2018, le CFPA a accueilli 755 stagiaires, demandeurs d’emplois, dont 475 bénéficiaires de la CAE Pro. Parmi les demandeurs d’emploi, 175 étaient issus de quartiers prioritaires. En effet, le 6 avril 2017, le CFPA a signé une convention avec le syndicat mixte en charge du Contrat de ville de l’agglomération de Papeete. Cette convention a pour objectif de permettre aux personnes issues de quartiers prioritaires de bénéficier de formations professionnelles et d’un accompagnement. Le CFPA accueille également un public placé sous-main de justice et suivi par le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation. Pour 2018, 38 stagiaires suivis par le SPIP ont intégré une formation au CFPA. La plupart ont bénéficié d’un aménagement de peine en milieu ouvert mais aussi en milieu fermé.

Fin 2018, le taux d’insertion des stagiaires demandeurs d’emploi a été de près de 70%. Les raisons de ce bon niveau d’insertion sont multiples: formations complémentaires, développement de la formation en alternance, communication renforcée et suivi permanent et renforcé des stagiaires après leur formation par la cellule insertion créée en début d’année 2018 au sein de l’établissement. La reprise économique en Polynésie française est aussi un facteur important, les entreprises étant aujourd’hui davantage en capacité de recruter.

En 2019, le CFPA prévoit plusieurs actions de formations, en adéquation avec les politiques publiques, afin de satisfaire la demande et de permettre aux entreprises d’insérer plus d’employés qualifiés.

//