La ministre en charge du Tourisme en charge du travail, Nicole Bouteau, a présidé, mercredi après-midi, la dernière commission d’examen des dossiers de candidature au dispositif CVD (Corps des volontaires au développement de la Polynésie française) pour l’année 2019.

Destiné aux jeunes diplômés de niveau Bac+2 minimum et âgé de moins de 30 ans, ce dispositif propose un programme d’insertion professionnelle rémunéré dans des secteurs d’activités publics ou privés favorables au développement du Pays.

La durée de la formation est de 12 mois maximum. La sélection des dossiers a tenu compte de l’engagement des demandeurs et s’est en particulier fondée sur leur motivation à entreprendre des démarches pour la recherche d’un emploi stable, correspondant à leur formation initiale et à leur projet professionnel.

La commission d’examen des dossiers CVD, est présidée par la ministre du Travail et composée du ministre en charge de l’Économie, d’un représentant à l’Assemblée de la Polynésie française, d’un représentant de chacune des deux organisations patronales les plus représentatives, d’un représentant de chacune des deux organisations syndicales les plus représentatives et du chef de service du  Service de l’Emploi de la Formation et de l’Insertion professionnelles (SEFI).

Afin de garantir une insertion professionnelle pérenne, un suivi post-CVD est assuré par la cellule “entreprise” du SEFI qui est en relation avec les organismes d’accueil du secteur marchand pour connaître leurs intentions en matière de recrutement des stagiaires et leur proposer, le cas échéant, des contrats aidés pour favoriser leur embauche en fin de stage.