Commission d’examen des candidatures au dispositif des CVD

2020-09-16T09:52:09+00:0016 septembre 2020|

La ministre du Tourisme et du Travail, Nicole Bouteau, a présidé, mardi après-midi, la troisième commission d’examen des dossiers de candidature au dispositif CVD (Corps des volontaires au développement de la Polynésie française) de l’année 2020.

Le dispositif CVD, a été créé dans le cadre de la politique de l’emploi pour les jeunes diplômés et permet d’organiser une formation professionnelle tendant à favoriser l’adaptation à l’emploi et l’insertion professionnelle dans des secteurs d’activités publics ou privés. Le dispositif est ouvert aux jeunes de moins de 30 ans titulaires d’un diplôme BAC+2.

Le CVD est une mesure qui, en matière d’insertion, n’a plus à faire ses preuves. Ce dispositif, particulièrement utile aux étudiants nouvellement diplômés, est un tremplin considérable pour l’acquisition de savoirs, de savoir-faire, d’expérience en intégrant au choix une entreprise, une administration, une commune ou une association. Le dispositif CVD, géré par le SEFI, est financé par le Fonds pour l’Emploi et la Lutte contre la Pauvreté (FELP). L’indemnité mensuelle perçue est de 170 000 Fcfp brut par mois.

À l’issue de cette commission, qui est composée du ministère du Travail et de celui de l’Economie, d’un représentant à l’Assemblée de la Polynésie française, du chef de service du SEFI, d’un représentant de chacune des deux organisations patronales les plus représentatives et d’un représentant de chacune des deux organisations syndicales les plus représentatives, 195 jeunes diplômés ont été retenus.

La sélection des dossiers a tenu compte de l’engagement des demandeurs, de leur motivation à entreprendre des démarches pour la recherche d’un emploi, mais également de la situation économique et sociale actuelle.

 

//