Clôture de l’atelier régional sur la filière cocotier

2019-11-08T15:21:38+00:008 novembre 2019|

Le ministre de l’Economie verte, Tearii Alpha, était présent, vendredi, pour la clôture de l’atelier régional sur le cocotier qui s’est tenu du 4 au 8 novembre. Cet atelier s’inscrit dans le cadre du programme PROTEGE.

PROTEGE est un projet de coopération régionale mis en œuvre par la Communauté du Pacifique (CPS) visant à construire un développement durable et résilient des économies des PTOM face au changement climatique, en s’appuyant sur la biodiversité et les ressources naturelles renouvelables.

Il est financé par l’Union européenne dans le cadre du 11ème Fonds Européen de Développement (FED) au bénéfice des Pays et Territoires d’Outre-Mer (PTOM) du pacifique : Nouvelle-Calédonie, Pitcairn, Polynésie française et Wallis & Futuna.

Parmi les 4 thèmes couverts par PROTEGE, le thème « Agriculture et foresterie » est coordonné et animé en Polynésie française par la Direction de l’Agriculture (DAG) en tant que « chef de file ». Les actions prévues s’inscrivent en appui des politiques publiques portées par le ministère de l’Économie verte et du domaine, en charge des mines et de la recherche et, plus largement du Gouvernement de la Polynésie française.

Le cocotier possède le potentiel de fournir des revenus durables aux populations rurales dans de nombreuses îles du Pacifique où l’emploi formel est rare et où il n’existe aucune autre production marchande. Il peut en outre constituer un moteur essentiel de la croissance économique de la région. De nouveaux débouchés se développent en effet pour des produits à haute valeur ajoutée issus de la noix de coco et d’autres parties de la plante (huile vierge, eau de coco et sucre de coco).

 

//